JL à l’écoute de … Thierry-Marie DELAUNOIS

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Thierry-Marie DELAUNOIS

.

unnamedTM   D

.

 

1/ Qui êtes-vous (votre Prénom et NOM)? Quel est votre parcours?
Thierry-Marie DELAUNOIS, auteur au parcours très éclectique selon certaines personnes de mon proche entourage: au départ assistant de laboratoire clinique, ensuite programmeur-informaticien, puis employé administratif et rédacteur, enfin auteur et chroniqueur sur mon propre site web, la fibre littéraire présente d’abord en filigranes, ensuite dominante. Un crescendo…

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture?

Avant d’écrire, je travaillais, lisant beaucoup, écrivant déjà de petites choses, écoutant beaucoup de musique surtout classique. J’ai appris le piano. A présent, parallèlement à l’écriture, je continue à lire tout en développant mon site web et travaillant sur ordinateur pour quelques autres personnes. En tant qu’employé administratif, je suis pour l’instant en pause, la musique toujours très présente dans ma vie. Toute la gamme…

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art? La peinture? La sculpture? Le cinéma? La photographie? Le théâtre? Quelle est votre passion?

J’aime la peinture, surtout la période impressionniste, le cinéma, classique et contemporain, depuis les années 80, le théâtre mais principalement celui de la première moitié du XXème siècle; ma passion, c’est le piano et la musique classique; Mozart, Beethoven, Schubert et Liszt principalement ont mes faveurs. Pas un jour sans une petite dose de notes, harmonie garantie.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs? Comment vous faites-vous connaître? Comment allez-vous à leur rencontre?

Ce que j’attends de mes lecteurs: essentiellement leurs avis, commentaires et réflexions sur mes oeuvres, cela m’intéresse énormément. Un écho à mon écriture en un mot. Comment je me fais connaître: par l’intermédiaire de mon éditeur qui médiatise fort bien ses auteurs, de mon site internet sur lequel je m’exprime régulièrement, et des plus importants réseaux sociaux tels facebook et twitter. C’est donc principalement par la toile que je tisse des liens. Comment je vais à leur rencontre: de la même manière et, physiquement, par l’intermédiaire des séances de dédicaces. J’adore les échanges.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages?

Après la parution de mon troisième roman a eu lieu une belle rencontre avec lecture dans une librairie de quartier où j’ai bénéficié de la présence de lecteurs de passage; en 2013, au Salon du Livre de Paris, des extraits de mon quatrième roman ont été lus par une sympathique comédienne française, un must; à part ça, cela dépend de mon éditeur car il n’est pas simple de porter toutes les casquettes à la fois…

 

6/ Depuis quand écrivez-vous? Qu’avez-vous déjà écrit?

Le virus m’a touché, même percuté, en 2006 après une période assez sombre comme tout le monde peut en connaître; mon premier roman, une aventure policière rythmée, est paru en 2007, titre: « Reflets ». J’en suis à présent à cinq romans publiés ainsi que quelques nouvelles et poésies que l’on peut découvrir sur mon site, thématique principale: les relations humaines conflictuelles, voire fastidieuses, entre personnes parfois obligées de s’entendre. Berezina en perspective…

 

7/ Quel est votre dernier livre? Pouvez-vous nous en parler?

Mon dernier roman, « Raconte-moi Mozart… », emmène le lecteur faire un petit tour dans les Alpes-de-Haute-Provence; il y fait connaissance de trois personnages qui n’ont apparemment rien en commun: Oscar, un vieil homme aigri de 75 ans, Juliette, sept ans et fragile, surnommée Colibri, Rama, une fantasque africaine proche de la trentaine. Une histoire de destinées et de sacrifice en somme, touchante et même tragique d’après certains de mes lecteurs. Si vous me le permettez, je n’en dévoilerai pas davantage…

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages?

Partout mais c’est parfois lié au bon vouloir des libraires plus prompts à mettre en avant « le rentable » quelle qu’en soit la qualité, je n’ai pas peur de le dire. Sur internet, aucun souci pour les obtenir: on peut les commander sur les principaux sites de vente en ligne et sur le site-même de l’éditeur qui est rapide à la détente.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif? Aux e-books?

A moins d’avoir de très bonnes relations et de sérieux appuis, et d’être soi-même un très bon commercial, les éditeurs à compte d’auteur et à compte participatif sont à éviter: ils ont une moins bonne réputation que les autres: pas de réel comité de lecture, une publication très peu sélective, et cela se sait! Une publication de qualité tombera dans le panel des « éventuellement… », dénigrée par le libraire et la presse au seul énoncé du nom de la maison d’édition si elle est « réputée » à compte d’auteur. D’accord pour se faire publier à compte d’éditeur: les ouvrages sont mieux vus et remarqués; d’accord également pour les e-books: il faut évoluer et, selon moi, il n’y a pas péril en la demeure « livres papier »: ceux-ci ne disparaîtront pas de si tôt.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu? Pas forcément pour les livre?

 

Le conseil principal en tant qu’auteur: avant tout beaucoup lire, de tout, s’instruire par la lecture à tout point de vue: contenu, forme, style… Mine de rien, un ouvrage littéraire est très riche en enseignements de tout bord: ouvrez par exemple une oeuvre de Ken Follett et, en fin de lecture, dites-moi ce que vous en avez retiré, vous me parlerez probablement jusqu’au bout de la nuit. Le conseil de vie essentiel: dans tous les cas ne jamais rester seul dans son coin, s’isoler de tout. Il faut échanger, communiquer même en période créatrice. Rester tête et pieds sur terre est primordial, on en sait tous quelque chose.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire: des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies?

Essentiellement des romans et nouvelles dans les deux cas; s’y mêlent habilement réalité et fiction: une histoire, un récit, une aventure est bien souvent basée sur un fait réel, un événement précis du passé qui sert soit de point de départ, soit de fil conducteur, soit de cadre ou contexte dans lequel évoluent les personnages. C’est parfois très amusant de voir se rencontrer un être imaginaire avec une personne qui a bel et bien existé. C’est par exemple le cas dans « Le feu sacré » de Katherine Neville. A lire… En ce qui me concerne, dans un projet en attente, un de mes personnages rencontrera un Président bien réel. Affaire à suivre…

 

12/ Comment écrivez-vous?

Si vous me parlez du cheminement d’un projet, je démarre toujours au stylo, à la force du poignet, beaucoup de ratures et de nombreuses pauses à la clé; ensuite je passe à l’ordinateur pour taper la version dite « intermédiaire »; puis je me fais lire par quelques personnes triées sur le volet, tenant alors compte de leurs avis pour élaborer le manuscrit définitif qui est souvent proche de l’intermédiaire. Enfin, je me fais une dernière fois lire par d’autres proches. L’écriture d’une oeuvre, préparation incluse, peut me prendre dix mois, soumission à l’éditeur non comprise. Quant à mon style, je laisse le soin à mes lecteurs d’en parler, ils le feront mieux que moi.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages?

Des commandes, cela ne s’est pas encore produit mais je ne suis pas contre ce procédé. Quant à l’inspiration, elle me vient du quotidien, d’une rencontre ou d’une conversation par exemple, en apparence anodine mais une idée peut germer au détour d’une expression, d’un sourire, d’un bon mot; après, l’idée fait son chemin, se développant petit à petit. C’est assez mystérieux, la naissance d’une oeuvre, et de l’idée à la plume, cela peut parfois prendre deux mois…

 

14/Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages? Ceux-ci sont-ils toujours imaginaires?

Lorsqu’on construit un édifice, le terrain est d’abord choisi, délimité, des plans sont établis, les matériaux sont commandés puis l’ouvrage démarre, s’élevant palier par palier, et l’on sait où l’on va, l’improvisation n’ayant ici pas sa place. Je procède ainsi pour un roman: il y a une période préparatoire parfois longue et quand je démarre l’écriture, je sais comment je terminerai. Lieux, époque, personnages (construction au feeling en puisant des éléments dans mon entourage), contexte particulier, le temps… tout est déterminé à l’avance. Un proche m’a dit que « L’île joyeuse », mon avant-dernier roman, est une véritable cathédrale. Merci à lui!

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture?

Le conseil principal, c’est d’être ou de devenir d’abord un bon expert dans sa langue d’écriture – grammaire, syntaxe, conjugaisons,… – par l’étude et la lecture. Avant tout lire et de tout, conseil qu’on m’avait prodigué. On apprend beaucoup par la lecture, plus qu’on ne le croit souvent au départ. Le français est une langue très difficile? Ne pas se décourager…

16/ Quels sont vos auteurs préférés?

Parmi les contemporains, il y a notamment Eric-Emmanuel Schmitt, Daniel Pennac, Philippe Claudel, Grégoire Delacourt, mais aussi Charlotte Link et Yann Queffélec. Je suis assez éclectique, aimant passer d’un genre ou d’un style à un autre. Parmi les auteurs du passé, tout le XIXè siècle me plaît, je ne saurais citer tous les noms me passant par la tête. Et ne fût-ce qu’en citer un serait comme jeter de l’ombre sur tous les autres…

 

17/ Que lisez-vous en ce moment?

J’ai récemment terminé « les âmes grises » de Philippe Claudel, que j’ai bien aimé; à présent j’en suis à la relecture d’un texte écrit en 2013, chose que je fais en plein milieu d’un autre projet qui nécessitait une pause. Maturation et tout vient à point…

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets?

J’ai deux projets en cours dont un « top secret » car je ne suis pas le seul concerné par cette écriture. Une collaboration en quelque sorte qui devrait voir le jour au plus tard en 2016. Un souhait. L’autre, il s’agit d’un roman contemporain qui tourne autour de quatre personnages marqués et comporte des éléments de tragédie antique. Il faudra réellement s’accrocher…pour la première fois! C’est une sorte de thriller amoureux avec une curieuse énigme à la clé.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir?

Dans les mois qui viennent essentiellement deux: le 23 novembre prochain, je serai en dédicaces à la Foire du Livre de Mons « Mon’s livre », Belgique, avec principalement mes deux derniers romans; ensuite, je compte être présent à la prochaine Foire du Livre de Bruxelles fin février 2015. Rencontre-dédicaces avec chocolats – ma particularité- au stand de l’éditeur, mais il n’est pas exclu que je participe à d’autres événements entre-temps.

 

20/ Où peut-on suivre votre actualité? Vos parutions?Bruxelles, Belgique

Je propage mon actualité par l’intermédiaire de mon site www.thierry-mariedelaunois.com –  s’y trouvent une rubrique « Actualité » et une autre « Publications » notamment -, par la diffusion à mes abonnés d’une lettre d’information lorsqu’un événement pointe à l’horizon, et par des annonces sur les principaux réseaux sociaux, annonces ensuite partagées par mes lecteurs. Les journaux relaient aussi ma présence en dédicaces dans tel ou tel salon: Paris, Bruxelles… Le site web de mon éditeur relaie lui aussi l’actualité de ses auteurs. Merci à lui!

Thierry-Marie Delaunois,
le 17 octobre 2014

.

unnamedTD

.

unnamedT-M D.

unnamedMD

.

unnamedTMD

.

Je remercie sincèrement Thierry-Marie Delaunois  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 28 octobre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.