JL à l’écoute de… Nesrine Hajeje


JL à l’écoute de…

Aujourd’hui Nesrine Hajeje

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Nesrine Hajeje. Cela fait 18 ans que j’enseigne. Mes élèves ont entre 9 et 11 ans.

J’ai une véritable passion pour la réalisation de projets aussi bien professionnellement que personnellement parlant. Et souvent le travail se mêle à la vie ordinaire. C’est ainsi que de fil en aiguille, je suis passée de la création d’histoires avec les enfants à la réalisation d’un premier petit livre de 80 pages.

En parallèle, j’ai découvert le monde politique en m’engageant sur une liste en 2014. Notre échec m’a amené à me tourner vers le monde associatif. Et depuis un an, j’ai créé une association qui veut favoriser le lien entre citoyens en montant des petits projets simples. (Citoyens et Volontaires)

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Avant d’écrire, j’étais et je reste une lectrice dévoreuse de livres. Même si entre ma vie de famille, mon travail et l’association, il reste peu de temps ! Cette passion pour la lecture remonte à mon enfance. Je me souviens parfaitement de ma première collection : la bibliothèque rose avec les oui oui suivis du club des cinq dans la bibliothèque verte.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

En plus d’écrire et de lire, j’ai une autre passion pas tout à fait artistique que je me suis découverte, il y a deux ans. Je suis pas à pas un projet de grande envergure qui devrait être terminé pour 2020. Il s’agit d’Europacity un futur quartier de loisir et culturel. Comme les habitants du Val d’Oise sont sollicités pour donner leurs idées, j’aime à leur faire régulièrement des propositions utopiques mais fantastiques !

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’attends de mes lecteurs ou futurs lecteurs qu’ils passent un bon moment en lisant et qu’ils comprennent bien le message que je désire passer à travers chacun de mes textes. Ce message est que tout le monde peut écrire !

Je n’ai pas encore trouvé le bon format pour mieux me faire connaître. J’ai une page Facebook, un compte dans une autoédition et je participe chaque année depuis trois ans au festival des arts et de la culture dans ma propre ville. (Goussainville)

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Ça ne s’est pas encore produit. Mais je compte bien en faire malgré un emploi du temps déjà très chargé. J’adore parler de mes livres et faire vivre mes personnages en discutant avec ceux qui ont lu certains de mes textes.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’écris depuis 3 ans.

Mon premier roman est une nouvelle policière « Angoisses nocturnes à Paris », le deuxième texte s’appuie sur Mon vécu : il s’agit d’une tranche de vie autobiographique « Une grossesse pas comme les autres » et dernièrement une fiction dénommée « Les 7 destins ».

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Le dernier livre « Les 7 destins » donc, très récent puisque je viens à peine de le publier. C’est une fiction qui met à l’honneur les femmes ordinaires. Chacune va croiser des individus qui vont changer son destin ou bien sa vision du monde.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Ils peuvent être commandés sur le site bookelis.com.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?

Je trouve tout cela très bien pour débuter, puisque moi-même j’ai été publiée grâce à une autoédition. L’idéal évidemment, c’est d’être pris en charge par une véritable édition qui vous aide du début à la fin.

Au moins, avec toutes les alternatives que vous avez citées dans la question, plus de gens peuvent écrire. Et pour moi, pouvoir écrire même si c’est une première et que l’on ne possède pas tous les codes, c’est très important.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Va au bout de tes rêves !

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

J’ai l’impression que c’est comme pour la musique : j’ai des goûts très éclectiques allant du roman policier au livre historique en passant par le bon polar. De même en écriture, mes trois premiers textes sont complètement différents.

 

12/ Comment écrivez-vous ?

Je fonctionne à l’envie et aussi pourquoi pas à celle des autres. Par exemple, mon deuxième roman est parti d’une idée suggérée par une amie. Ensuite, dès que j’ai une petite heure devant moi, je tape sur le clavier frénétiquement, parfois jusqu’à l’épuisement ! Je m’arrête régulièrement pour faire des recherches de toute sorte selon les sujets abordés.

J’aime bien savoir où je vais et j’ai besoin d’avoir une trame et une fiche assez complète par personnage.

 

Je suis aussi souvent à la recherche de synonymes.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Souvent la réalité et notre propre vécu sont tellement riches d’expériences, d’anecdotes qu’il suffit de se souvenir.

Et comme je l’ai dit à la précédente question, une amie avait un désir très précis. Elle m’a donc aidé à avoir l’accroche et la trame de mon dernier roman.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

J’essaie souvent de complexifier les intrigues de manière à balader le lecteur dans un monde dense et intense. Les relations entre personnages peuvent coller à la réalité.

Et je n’hésite pas à piocher parmi des connaissances pour compléter le parcours de mes personnages imaginaires. Encore une fois, la réalité dépasse largement la fiction parfois.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Lancez-vous ! Ne vous inquiétez pas du qu’en-dira-t-on. Et entourez-vous de gens sincères prêts à vous aider, dans la relecture par exemple.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Christian Jacq, Bernard Weber et Mary Higgins Clarck.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Je lis « les 4 filles du révérend Latimer » de Colleen Mc Cullough

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Pas pour l’instant. Il faut que je fasse la promotion de ce dernier livre. Mais j’ai déjà une petite idée en tête pour le prochain !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Pas encore, mais je vous tiendrai au courant avec beaucoup de plaisir !

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

En premier lieu, sur le site de l’autoédition bookelis puis sur ma page Facebook « Angoisses nocturnes à Paris, le petit polar goussainvillois » Nesrine Hajeje.

————-

Le 6 mai 2018

Nesrine Hajeje

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Je remercie sincèrement Nesrine Hajeje d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

© Jean-Louis RIGUET 31 mai 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.