JL à l’écoute de … Michel THIERRY

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Michel THIERRY

.

MT2

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Michel THIERRY, je suis français, né à Nancy mais breton de cœur. Je vis et travaille à Bruxelles. Je suis marié et père de quatre garçons. J’ai eu une formation plutôt scientifique, à Rennes. J’ai travaillé successivement à Caen, Luxembourg et maintenant Bruxelles. J’ai achevé un premier (petit) roman en 2013, depuis j’ai écrit quelques nouvelles et je travaille à deux projets, la suite des aventures de mon personnage (Nicolas Dupont) et les mémoires d’un corsaire breton plutôt destinées à la jeunesse avec des illustrations. J’ai plein d’idées mais pas toujours le courage…

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Mon parcours professionnel est assez varié du technico-commercial à l’administratif en passant par une longue phase de syndicalisme. C’est dans ce cadre que j’ai découvert ma capacité et mon plaisir d’écrire des textes sur des sujets différents, courts ou longs. J’ai toujours soigné mes titres, ce qui, je pense, donne envie de lire le texte, en utilisant fréquemment l’humour et l’ironie, bref l’impertinence bien française!

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Je ne suis pas porté sur l’Art, j’apprécie ce que je trouve beau, mais je ne pratique pas 😉

J’aime le cinéma, le théâtre est devenu un rêve (avec 2 enfants encore jeunes), j’aime les voyages, la famille. J’aime bien entendu la lecture, l’histoire, la politique.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’ai été publié par une maison d’Editions en ligne qui fait de l’impression à la demande (quand quelqu’un commande le livre). C’est bien parce que je sais combien il est difficile d’être édité surtout pour un premier roman. C’est, par contre, handicapant dans la mesure où il n’y a aucune promotion de la part de l’éditeur. J’ai donc créé un blog, une page facebook, j’ai envoyé le livre à plusieurs personnes intéressées, parfois gratuitement. J’ai reçu des commentaires généralement très positifs. J’ai « book-crossé », c’est-à-dire j’ai enregistré deux exemplaires sur un site spécialisé avant de les relâcher dans la nature. Ceux ou celles qui le trouvent peuvent le lire, se signaler sur le site et le remettre en circulation. Malheureusement un exemplaire a rapidement disparu. Je pourrais en relancer d’autres, si des lecteurs, par exemple de ce blog souhaitaient participer à l’action.

Je suis membre de « La Librairie des Inconnus » qui à travers plusieurs blogs et les réseaux sociaux tente de faire connaitre les ouvrages des auteurs membres.

J’ai proposé aussi sur mon blog, d’organiser avec d’autres auteurs de Bruxelles, une soirée commune de dédicaces mais sans aucun écho jusqu’à présent!

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Non, rien de tout ça jusqu’à présent si on excepte les repas de famille!

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

À part les écrits professionnels évoqués plus haut et quelques écrits épisodiques sur des blogs, j’ai vraiment commencé pour Nicolas-Dupont.fr L’idée de départ était dans ma tête depuis plusieurs années, un homme qui trouve par hasard une bouteille avec un message qui s’avère être une adresse électronique qui correspond à son propre nom, mais j’ai mis beaucoup de temps à préciser dans ma tête l’histoire avant de l’écrire. Nicolas-Dupont.fr est donc né en octobre 2013.

Ensuite j’ai écrit plusieurs nouvelles, proposées sans grand succès jusqu’à présent à des sites spécialisés et sur mon blog, j’écris régulièrement des textes d’humeur sur l’actualité politico-sociale.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Le dernier est pour le moment aussi le premier! J’ai déjà évoqué le départ de l’intrigue. Disons que Nicolas Dupont me ressemble beaucoup mais en mieux ;-), plus jeune, plus courageux, plus tout! Attention, ce n’est pas non plus un James Bond. Nicolas est un père de famille comme on en voit partout. Sa famille justement est son vrai monde. Il se retrouve plongé malgré lui dans une histoire qui l’entraine face à la tentation, qui va solliciter sa fidélité à ses propres valeurs.

Les commentaires reçus plébiscitent le personnage et le thème de l’intrigue.

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Directement chez l’éditeur « Les Editions du Net » ou sur Amazon, Fnac, Chapitre.com

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Je n’ai pas d’idées préconçues. Je sais que chaque auteur (je parle des amateurs) est confronté à la très grande difficulté de se faire éditer et lire. Chacun cherche le moyen qu’il pense préférable selon ses critères. Je reste fidèle au papier pour moi-même, je veux dire quand j’achète un livre pour moi mais si quelqu’un souhaite acquérir la version électronique du roman, tant mieux!

Maintenant j’ai une grande sympathie pour les libraires et je salue leur travail de diffusion.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

Je suis d’une génération où tant à l’école qu’à la maison, l’éducation était basée sur des valeurs, des conseils et des exemples. Tout cela a construit ma personnalité, j’aurais donc bien du mal à déterminer le plus important. Probablement de faire ce que l’on ressent et de toujours veiller à rester en harmonie avec soi-même.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Je respecte la poésie, mais je ne suis pas amateur, ni en lecture ni en écriture. Par contre je salue la force de textes même en vers, dans des chansons par exemple!

Je lis fréquemment des romans (Perez-Reverte, Chattam, Lars Kleper, etc.). Je privilégie les thèmes policiers, historiques, politiques. J’ai lu quelques essais et les biographies de quelques personnages illustres comme Robespierre, Saint Just (juste pour effrayer vos lecteurs!).

En écriture, je suis roman, nouvelles et j’aimerais bien m’essayer au scénario.

  

12/ Comment écrivez-vous ? 

Cela dépend. Pour les romans, c’est par vague, je dois nourrir l’histoire dans ma tête, je reviens en arrière, je corrige, j’avance. Parfois plusieurs semaines sans y toucher et puis plusieurs chapitres d’un coup! Pour les nouvelles, évidemment c’est plus rapide mais c’est aussi selon l’inspiration du moment.

La deuxième aventure de Nicolas Dupont va toucher des thèmes extrêmement sensibles (le triste sort d’un petit garçon juif à Paris en 1942 et l’extrême droite actuelle), je cherche donc à être crédible et à ne pas traiter ces aspects trop à la légère.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Bien entendu, aucune commande, sauf ma maman (92 ans) qui attend impatiemment le second volume de Nicolas Dupont.

Je puise mon inspiration dans l’actualité. Nicolas Dupont est un personnage qui me permettra d’éclairer des situations contestables de notre société, la corruption, la violence, l’intolérance, etc.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Qu’est-ce que l’imagination sinon de la digestion par notre cerveau du réel? Comme je l’ai écrit dans la préface de mon roman, tous les personnages et les évènements sont fictifs mais dans un mode où le virtuel prend de plus en plus la place du réel, est-ce encore si différent?

Je m’inspire beaucoup de mon expérience de vie, de mon environnement, de situations que je croise dans la rue, dans le métro, dans l’actualité télévisée, bref du quotidien pour moi comme pour le lecteur. Bien sûr, c’est plus facile à écrire, mais surtout, les commentaires me le confirment, c’est touchant parce que le lecteur a l’impression de reconnaitre les personnages.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Se lancer, ne pas chercher l’excellence, écrire selon ses gouts, sa personnalité mais si possible soigner l’orthographe. Quelle tristesse de voir ces écritures de qualité sur le fond, mais rédigées en mode phonétique.

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Je dévore Arturo Perez Reverte que ce soit les aventures du Capitaine Alatriste ou ses romans plus « ambitieux ». J’ai adoré « Le tango de la vieille garde ».

J’ai lu tout Maxime Chattam, mais j’ai quelques réserves sur des passages excessivement (inutilement?) violents. Les romans policiers suédois sont très agréables à lire.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

En ce moment je lis un « pavé » sur les grands Maréchaux de Napoléon. Vous voyez que c’est éclectique! C’est un ouvrage très intéressant qui écorne (si j’ose dire) le mythe de l’invincibilité de Napoléon et même sur sa clairvoyance politique.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je suis dans l’écriture du deuxième épisode des aventures de Nicolas Dupont. Une histoire à cheval entre deux époques, 1942 et 2012.

Les aventures (fictives) du Corsaire breton sont un peu à l’arrêt en ce moment mais assez claires déjà dans mon esprit.

Pour les nouvelles, ça vient un peu comme ça, je n’ai pas de projets précis mais je sais que ça peut venir demain!

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Non, rien de particulier. Noël en famille mais je ne suis pas le seul!

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

J’ai un blog http://nicolas-dupont.fr, une page Facebook. C’est là que vous pouvez trouver les développements de ma « bibliographie » encore très réduite!

————-

Le  26 novembre 2014 à Bruxelles

Michel THIERRY

.

MT2

.livre (1)

.

4 ème de couverture

Nicolas Dupont est un homme et un père ordinaire qui passe ses vacances sur la côte toscane. Au cours d’une promenade sur la plage, il ramasse une bouteille qui contient un message. À sa grande surprise, le message est une adresse électronique qui correspond à son propre nom : Nicolas-Dupont.fr

Dans un premier temps, les succès s’accumulent mais tout a un prix et Nicolas va vite réaliser qu’il se retrouve au cœur d’une machination folle visant à implémenter un super internet autour de la planète.

Nicolas va devoir confronter ses valeurs à la tentation et trouver en lui les ressources nécessaires pour faire échouer le projet de ses adversaires.

.

Je remercie sincèrement Michel THIERRY  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 29 novembre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

 

2 réflexions sur “JL à l’écoute de … Michel THIERRY

  1. Nicolas Dupont dit :

    Bonjour et merci d’avoir mis en ligne l’interview. Je me suis aperçu qu’il y avait plusieurs fautes dans le point n°14. Pouvez-vous les corriger?

    *Qu’est-ce que l’imagination sinon de la digestion par notre cerveau du réel? Comme je l’ai écrit dans la préface de mon roman, tous les personnages et les événements sont fictifs mais dans un mode où le virtuel prend de plus en plus la place du réel, est-ce encore si différent?*

    *Je m’inspire beaucoup de mon expérience de vie, de mon environnement, de situations que je croise dans la rue, dans le métro, dans l’actualité télévisée, bref du quotidien pour moi comme pour le lecteur. Bien sûr, c’est plus facile à écrire, mais surtout, les commentaires me le confirment, c’est touchant parce que le lecteur a l’impression de reconnaitre les personnages.* Merci d’avance.

    Cordialement.

    Michel THIERRY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.