JL à l’écoute de … Dimitri Chiabaut

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Dimitri Chiabaut

.

Dimitri Chiabaut photo livre L'Epee d'Alknohr

.

 

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Dimitri CHIABAUT. Je suis né à Marseille, ville dans laquelle je vis encore. Pour ce qui est de mon parcours, je n’ai pas grand-chose à raconter, il n’a rien de bien passionnant !

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?

Après le bac, j’ai commencé des études d’informatique mais je passais une partie des cours à écrire, notamment sur l’univers de L’Épée d’Alknohr. C’est en cours de communication, en travaillant sur un projet audiovisuel que j’ai compris que c’était le cinéma et l’écriture qui m’intéressaient plus que le reste.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?

Ma passion c’est l’écriture et à une époque, je faisais du cinéma en amateur. J’ai fait une formation dans les métiers du cinéma et je tentais de devenir scénariste et réalisateur mais j’ai été rattrapé par la réalité et cela fait deux ans que je n’ai plus réalisé un seul projet. Par contre, je continue toujours d’écrire, ça me coûte rien tout en me faisant plaisir.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

Déjà qu’ils me lisent ! Ensuite, j’espère que le bouche à oreille fonctionnera et qu’ils continueront à me suivre.

J’ai créé une page facebook pour le livre et un blog pour tenter de captiver un plus grand public et mettre des informations sur le livre ou sur moi. J’espère que bientôt je pourrais mettre dessus des événements où j’irais à la rencontre du public ! J’envisage de faire certains salons à l’avenir mais dans la mesure du possible.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages ?

Pour l’instant rien de tout cela n’est prévu mais je n’ai rien contre l’idée.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?

J’ai toujours plus ou moins écrit. Depuis tout petit, j’aime écrire des histoires mais je ne suis édité que depuis cette année. Entre temps, j’ai écrit un scénario de long métrage que je n’ai jamais proposé aux productions parce que je voulais déjà faire mes preuves dans le format court, ce que je n’ai pas pu faire malheureusement.

 

7/ Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?

En août dernier est sorti L’Épée d’Alknohr aux Editions Dédicaces.

L’Épée d’Alknohr, objet oublié depuis des siècles dont les Dragans pensaient qu’elle reposait avec le corps de son propriétaire, semble vouloir resurgir du passé. Entre légende et réalité, Malok le descendant du premier Empereur part sur les routes avec son maître Marvalat, un Mage très puissant qui a connu son ancêtre, à la recherche de la vérité.

Tous deux suivent les traces d’Elvir, un prince Dragan mort depuis longtemps, qui avait été banni de l’empire après avoir refusé le trône. Lui aussi avait découvert que le corps d’Alknohr n’était pas dans son tombeau. Que sont devenus l’épée et son propriétaire ? Grâce à d’étranges visions de Malok, revivant certains souvenirs d’Elvir, Marvalat et lui devancent les Furis qui recherchent également l’épée dont la légende dit qu’elle serait dotée de pouvoirs magiques…

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Sur le site des Editions Dédicaces, sur amazon, priceminister, la fnac mais qu’en version ebook, et bien d’autres plateformes encore.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? Aux e-book ?

Pour mon livre, j’ai eu une proposition à compte d’auteur et j’ai compris pourquoi il valait mieux éviter d’utiliser ce genre de maison d’édition. À compte d’éditeur, c’est ce qu’il faut privilégier mais ce n’est pas le plus facile à obtenir. Pour ce qui est à compte participatif, cela dépend des conditions et du but que l’on recherche dans la publication d’une œuvre.

Quant aux e-book, j’étais réticent au départ parce que j’aime le support papier. C’est comme pour les films, on a la version numérique mais j’aime bien avoir un boitier à toucher. Sauf qu’aujourd’hui, avec l’augmentation du coût de la vie, j’avoue qu’à de rares occasions, je préfère acheter un e-book que la version papier qui coûte deux à quatre fois plus, surtout quand je ne suis pas certain que le livre puisse me plaire.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres ?

De persévérer, ne pas baisser les bras, quoi qu’il arrive. C’est assez passe-partout, ça ne m’a pas été dit que pour les livres.

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies ?

Je suis plus roman que ce soit dans la lecture ou l’écriture. Je lis et écris quelques nouvelles mais c’est un format trop court pour moi, on n’a pas le temps de s’immerger totalement dans l’univers qu’on en est déjà extrait. Je lis rarement des biographies et des essais.

  

12/ Comment écrivez-vous ? 

Il y a quelques années, tout partait d’un crayon et d’une feuille blanche et j’enfilais les lignes. Ensuite je tapais le tout sur mon ordinateur, l’écran blanc frustrait mon inspiration. Depuis que j’ai fait l’école du cinéma, j’ai appris à économiser ce temps et je tape directement au clavier. En général, j’écoute des musiques de film ou de la musique classique en fond. Parfois je mets des chansons mais je préfère quand il n’y a pas de paroles. Par contre, j’ai toujours un support écrit, mes histoires commencent toujours sur papier et je continue de griffonner pendant l’écriture lorsque je me mets des notes pour la suite ou pour ne pas oublier certains détails quand je vais faire une première correction.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages ?

Elle vient naturellement. Parfois c’est un événement, une musique, une sensation, un détail dans un film ou un livre, la visite d’un monument, une balade en forêt…
Je n’ai pas eu de commandes.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

En général, lorsque je réfléchis à une idée, les intrigues s’enchaînent et je pars dans diverses directions avant de faire mon choix. Ensuite il se passe un certain temps entre le moment où je réfléchis à tout ça et quand je le couche par écrit. Parfois je mets des questions sur mes notes et j’y réponds plus tard.

Pour les personnages, c’est différent. Jusqu’à présent, ils sont imaginaires mais soit je les laisse se développer, soit ils sont ce que j’ai prévu qu’ils devaient être. Je sais, ça paraît bizarre mais si je prends l’exemple d’un personnage dans L’Épée d’Alknohr, je n’avais pas prévu qu’Algo aurait cette personnalité. C’est en écrivant sa séquence que je me suis lâché et du coup, je l’aime bien ce petit gars avec sa façon d’animer une discussion.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

De persévérer, même malgré les refus. Il ne faut pas croire que l’on est nul parce qu’on essuie des refus. Il faut continuer et travailler sur ses écrits. Il ne faut pas non plus croire qu’on est un génie incompris, ce serait la pire erreur à commettre. En pensant ainsi, aucun progrès dans l’écriture n’est possible…

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

J’en ai une multitude mais je vais faire un choix : Alexandre Dumas père, JRR Tolkien, Maxime Chattam, Isaac Asimov et Jane Austen. Je me suis limité à un par genre de lecture.

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Le Trône de Fer de George RR Martin.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

J’en ai plusieurs en tête et certains par écrit qui commencent à prendre forme. Pour l’instant, il n’y a rien de concret mais ne vous inquiétez pas, je n’ai pas l’intention d’en rester à un seul roman publié ! D’ici deux mois, je devrais en dire plus à ce sujet sur mon blog.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Déjà celle du 1er novembre, un long extrait de mon livre sera publié sur mon blog (le lien sera mis plus bas) à l’occasion de l’événement « les auteurs de SFFFH francophones ont du talent ».

Mon livre sera présent à l’Expozine de Montréal les 15 et 16 novembre prochain mais ce ne sera malheureusement pas mon cas.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?

Sur internet : http://dimitrichiabaut.wordpress.com/ ou https://www.facebook.com/maitresdudestin

————-

Le  24/10/2011.

Dimitri Chiabaut

.

Dimitri Chiabaut photo livre L'Epee d'Alknohr

.

Je remercie sincèrement Dimitri Chiabaut  d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Jean-Louis RIGUET 05 novembre 2014

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

http://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://www.riguetauteurlivres.com/

http://riguet-jean-louis.e-monsite.com/

.

 

2 réflexions sur “JL à l’écoute de … Dimitri Chiabaut

  1. dimitrichiabaut dit :

    A reblogué ceci sur L'Épée d'Alknohret a ajouté:
    Je me suis prêté à l’interview de Jean-Louis Riguet, qui m’a fait ce plaisir. Ce n’est pas un exercice dont j’ai l’habitude mais ça a été très instructif et ça permet de dévoiler certaines choses.
    Je remercie JL Riguet de m’avoir offert cette opportunité.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.