Publié par Laisser un commentaire

Guy Bedos, bon voyage l’artiste

Guy Bedos, bon voyage à ce Grand artiste très humain

Amicalement, je voudrais souhaiter un bon voyage à Guy Bedos, après sa disparition hier 28 mai 2020. Je suis attristé par son départ, car j’ai eu la chance de le rencontrer chez lui en 1986. Nous avons eu un entretien d’une heure environ, d’une simplicité dont je suis encore étonné, moi qui ne suis rien.

Je garde un souvenir ému de cette rencontre avec cet homme public, très talentueux, mais aussitrès humain, simple. Mais je veux conserver de lui cet aspect personnel et intime plutôt que ses réalisations professionnelles qui étaient énormes, bien entendu.

D’ailleurs, je lui ai consacré une page dans mon livre La vie en archives d’un petit gars publié aux éditions Dédicaces, ouvrage épuisé, mais dont il me reste quelques exemplaires. Ce livre est une sorte d’autobiographie. Le narrateur (moi) s’appelait François-Xavier. A l’époque, j’était conseil juridique à Paris, mon cabinet se trouvait près de l’Etoile, rue Auguste Vacquerie. Notre grand humoriste n’en a rien su, car je ne voulais pas profiter de sa notoriété.

Guy Bedos rejoint d’autres grands de ce monde dans un autre monde dont personne ne revient.

J’exprime toute ma sympathie à sa famille, ses enfants et ses amis et je leur adresse toutes mes sincères condoléances. Et j’en suis profondément attristé.

Guy Bedos l'adieu
Adieu regretté Guy Bedos, va divertir tes prédécesseurs

Crédit photo François Guillot – AFP

 

Extrait de La Vie en archives d’un petit gars

En 1986, ses enfants vont à l’école maternelle de Vaucresson. Nicolas et Victoria, les enfants de Guy Bedos, qu’il a eus avec son épouse Joë, fréquentent également ces lieux. À l’époque, Guy Bedos, célèbre humoriste, habite à environ 500 mètres de François-Xavier, dans sa propriété de Garches, magnifique avec son parc et ses grands arbres.

François-Xavier est questionné par un musicien chanteur :

– Je voudrais me lancer dans le spectacle. Je suis chanteur.  Et je commence à avoir un certain succès. Du moins, je commence à être connu dans un certain milieu. Je viens vous voir pour connaître comment faire au niveau juridique et fiscal. Pouvez-vous m’aider ?

– Oui et non. Personnellement, je ne connais pas ce monde-là. Je ne sais pas comment une entreprise de spectacle doit être organisée. Je suppose qu’il y a plusieurs possibilités. Néanmoins, il me vient une idée. Je connais quelqu’un qui est dans le show-biz et je pense pouvoir obtenir un rendez-vous. Pouvez-vous me donner un mois ?

Quel culot !

« Quel culot ! se dit François-Xavier. Tu ne connais personne dans ce milieu. Certes, mais avec un peu d’ingéniosité, je dois pouvoir y arriver. »

Finalement, après plusieurs jours de réflexion, FXG sollicite et obtient un entretien avec Guy, le sésame ayant été les enfants. Guy Bedos triomphe dans sa carrière solo au cinéma, avec des films comme Réveillon chez Bob de Denys Granier-Deferre, Sauve-toi de Michel Drach ou encore Contre l’oubli de Patrice Chéreau. Il a déjà connu le succès avec Sophie Daumier. Il participe ensuite à des pièces de théâtre comme la Résistible Ascension d’Artuo Ui de Bertolt Brecht.

Au jour prévu et un peu en avance sur l’heure fixée, François-Xavier se rend avec des jambes chancelantes vers le monstre sacré. Il traverse le jardin bien entretenu et ensoleillé en cette fin de matinée de printemps. Accueilli par une dame, il patiente dans une grande pièce vitrée donnant sur le parc. C’est plus qu’une véranda améliorée. Il s’agit d’un petit salon. Guy Bedos entre quelques minutes plus tard, à l’heure exacte. En toute simplicité, ne faisant absolument pas état de sa notoriété devant le petit conseil juridique qui le visite, il s’inquiète de savoir si son visiteur souhaite prendre un verre, whisky, martini, etc. François-Xavier annonce qu’il souhaite un whisky, sans glace. Guy se lève pour chercher deux verres et une bouteille d’un excellent whisky de seize ans d’âge, non entamée. Il fait le service, ne retenant pour lui qu’un verre d’eau. Depuis, François-Xavier regrette d’avoir pris un alcool alors que son hôte est à l’eau. Peut-être l’est-il encore à cause de l’horaire ? Il est sûrement très tôt pour lui, alors que la journée est déjà consommée à moitié pour François-Xavier.

le but de votre visite

– Quel est le but de votre visite ?

– Tout d’abord, je tiens à vous remercier d’avoir accepté de me recevoir. Je me suis permis de vous contacter par l’intermédiaire….

Guy Bedos balaie ces excuses d’un revers de main. FXH continue :

– Un de mes clients est chanteur. Il veut monter des spectacles, mais il ne sait pas comment s’y prendre. Je n’ai pas à le conseiller sur le plan pratique et professionnel. Par contre, je pourrais peut-être lui donner des informations juridiques et fiscales, si vous avez la gentillesse de me préciser, par exemple, votre statut.

– Oui, bien sûr. Je vais vous répondre. Actuellement, je suis inscrit au registre du commerce et des sociétés, en mon nom personnel. Je suis imposé dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux. Je….

Patricia Kaas

Guy Bedos se livre volontiers au jeu des questions-réponses. Il démonte son propre montage. Il parle music-hall. Des artistes qu’il a aidés. Ou de ceux qu’il aurait bien voulu aider. De ceux qu’il admire comme Patricia Kaas qui l’a soufflé. « Il lui promet un grand avenir ».

Au bout d’une grosse heure, passionnante, François-Xavier prend congé de l’artiste et retraverse le jardin, cette fois-ci d’un air beaucoup plus guilleret. Cette rencontre est très enrichissante et mémorable.

L'humoriste Guy Bedos, crédits photo France Culture
L'humoriste Guy Bedos s'en est allé Crédits photo France Culture

 

 

 

Guy Bedos s’en est allé rejoindre un autre grand disparu récemment, Jean-Loup Dabadie.

Deux grands artistes ! Nul doute qu’ensemble, ils prendront du bon temps et se moqueront de ceux restés ici bas.

Paix à leurs âmes !

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 29 mai 2020

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Première de couverture de La vie en archives d'un petit gars de Jean-Louis Riguet
La vie en archives d'un petit gars, un livre autobiographique de Jean-Louis Riguet

A propos de La vie en archives d’un petit gars

Un avis d’une lectrice

Une critique d’un blog littéraire : l’écritoire des Muses

La critique de L’Ivrogne

Il met reste quelques exemplaires à 15 €. Si vous êtes intéressé, écrivez-moi à  jlriguet@gmail.com

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.