JL à l’écoute de… Aujourd’hui Florence Semence

Florence Semence, une auteure qui a découvert la poésie au collège grâce à une professeure qui avait emmené les élèves au Printemps des Poètes à Aubigny-sur-Nère. Des peintures étaient associées à des poèmes. Depuis elle n’a jamais cessé d’écrire.
En 2005 elle est arrivée à Henrichemont et elle s’est intéressée à son histoire atypique. De ses recherches est né Henrichemont un rêve inachevé. Paru aux éditions A à Z Patrimoine, cet ouvrage a été réédité en 2021 en autoédition. Parallèlement à ses recherches historiques, elle a débuté une série jeunesse intitulée Le haras de Boisbelle. D’autres livres d’histoire et jeunesse ont suivi.

Florence Semence

Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture ?
L’écriture est une passion qui, pour l’instant, ne me permet pas de vivre. Je suis assistante maternelle, conseillère municipale et je suis engagée dans plusieurs associations.

Quelle est votre passion ?
J’adore l’histoire, à tel point que même dans mes ouvrages jeunesse, je m’efforce de faire partager cette passion.

Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ?
J’apprécie les retours des lecteurs, car ils permettent d’avancer, de se perfectionner. Être à l’écoute de l’autre est enrichissant. Le partage est, à mes yeux, essentiel.
Pour me faire connaître, je participe à des salons du livre, des marchés de Noël et l’été à des marchés. Je fais également des séances de dédicaces dans les médiathèques.

Faites-vous des rencontres ?
Pour l’instant, je ne fais pas de conférences ni de lectures. Ayant une activité professionnelle, il m’est difficile de tout concilier.

Depuis quand écrivez-vous ?
J’écris depuis l’âge de 12 ans. Je publie en autoédition ou via des maisons d’édition depuis 10 ans.
J’ai 3 livres d’histoire, une quinzaine de livres jeunesse et 2 livres de poésies dont l’un est dédié à toutes les Mamans.
Enfin j’ai participé à un appel à texte et l’un de mes contes est paru dans Les Contes sans Âge aux éditions French Flowers.

Pouvez-vous nous parler de votre dernier livre ?
Mon dernier livre est un livre illustré pour les jeunes enfants intitulé De la neige pour Noël dans lequel le père Noël est très ennuyé. En effet, cette année les enfants, et même des adultes, ne demandent pas de cadeaux. Ils veulent de la neige pour Noël. Mais, hélas, il ne neige pas. Le père Noël va tout mettre en œuvre pour exaucer le souhait des enfants.

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?
Certains de mes livres sont disponibles sur Amazon, FNAC, Cultura… Vous pouvez vous procurer les autres sur les salons ou directement auprès de moi via mon site: https://florencesemence.fr/

Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ?
Une partie de mes livres est éditée à compte d’éditeur, une autre en autoédition, notamment pour mes ouvrages qui ont déjà été édités. Toutes les formes d’édition ont leurs avantages et leurs inconvénients. Le principal est de trouver la forme la plus adaptée à ses besoins.
Même si j’adore le livre, son odeur, son poids, le bruit des pages que l’on tourne, j’utilise également une liseuse pour certains ouvrages. En effet, je suis déficiente visuelle et lorsqu’un livre est écrit trop petit, l’e-book me permet malgré tout d’y avoir accès.

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?
Patience et persévérance !

Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?
Il ne faut jamais se décourager, faire lire son ouvrage à des personnes différentes pour avoir leur ressenti, leur avis et surtout faire très attention aux soi-disant maisons d’édition qui demandent aux auteurs des sommes importantes pour se faire éditer et qui se contentent d’imprimer des livres.

Que préférez-vous écrire ou lire ?
Je lis un peu de tout : des romans, principalement historiques, de la poésie, des nouvelles, de la fantasy, de la science-fiction, des récits de voyage. En revanche je lis peu de policiers et aucune romance.



Comment écrivez-vous ?
J’écris dès que j’ai un peu de temps, à la maison, sur les salons lorsque les visiteurs sont peu nombreux. J’ai la faculté de pouvoir m’immerger totalement dans mon monde et de pouvoir faire abstraction de ce qui m’entoure.
Le premier jet est écrit à l’ancienne, sur un cahier. Ensuite, je retape le texte en faisant des ajouts, en supprimant certains passages. Je surligne en rouge les parties à améliorer ou qui manque de cohérence. Puis, je laisse reposer. Pendant ce temps, j’écris autre chose. En général, je travaille à la fois sur un ouvrage d’histoire qui nécessite beaucoup de temps de recherche et un ouvrage jeunesse.
Je passe de l’un à l’autre en fonction de mes disponibilités et de mes envies.
Je fais systématiquement relire tous mes livres. Cela permet d’éviter les fautes d’orthographe, grammaire, conjugaison et de plus, grâce à ces premiers retours, j’affine, je consolide le récit. Enfin je fais corriger et je termine la mise en page si c’est un ouvrage en autoédition.

Où puisez-vous votre inspiration ?
J’ai une imagination débordante. Un lieu, une parole, un paysage peuvent m’inspirer.

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ?
Je pars souvent d’un lieu que je souhaite mettre en valeur (Chinon, Aubusson…) puis je crée un héros ou une héroïne. Je pars du point A, qui est le héros dans un lieu donné, pour aller jusqu’au point Z qui est le dénouement. Entre les deux, je place des jalons, à savoir des rebondissements, l’apparition de nouveaux personnages… Je ne suis pas à la lettre les jalons que j’ai posés. Parfois, au cours de l’écriture, les personnages s’émancipent et m’entraînent dans une direction inattendue. Dans ce cas j’adapte l’histoire.

Quels sont vos auteurs préférés ?
Marion Zimmer-Bradley en fantasy, Christian Jacq en histoire, Virginie Grimaldi en romans,
Diana Gabaldon qui mêle histoire et un brin d’ésotérisme.

Que lisez-vous en ce moment ?
Un roman historique sur les rapports entre la Russie, l’Inde, le Royaume-Uni et la France au XIXe siècle.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?
Oui, côté histoire, je prépare une série qui raconte la métamorphose de la France au XIXe siècle, période durant laquelle le pays est passé d’une société essentiellement agricole à une puissance industrielle. Pour cela j’ai choisi la ville d’Henrichemont.
Je travaille également sur un album illustré avec des chats.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?
Je participerai au marché de Noël de Menetou-Salon les 10 et 11 décembre puis à celui d’Allogny les 17 et 18 décembre. Une rencontre à la médiathèque d’Henrichemont, associée à un atelier décorations de Noël, aura lieu le mercredi 21 décembre.
Pour l’année prochaine, je suis déjà inscrite au Salon du livre de Bourges les 28 et 28 janvier, Lorris le 19 mars, Aubigny-sur-Nère le 2 juillet…

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?
Vous pouvez me suivre via ma page Facebook
Et/ou mon site internet

Le 23 novembre 2022
Florence Semence

Je remercie sincèrement Florence Semence d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.
© Jean-Louis RIGUET le 23 décembre 2022, Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Participer au lancement de mon prochain roman d'enquêteICI