Un premier roman pour Dominique Destrées qui se révèle être d’envergure. Un récit palpitant qui prend aux tripes et qui abordent des sujets difficiles comme la survivance d’un fœtus alors que la mère accidentée est plongée dans le coma. Une réussite pour cet humoriste qui a cru devoir prendre un pseudonyme.

Des phares dans la nuit, Dominique Destrèes

385 pages – Genre Roman psychologique thriller
ISBN : 978-2-490217-09-0 – Paru en septembre 2021
Prix (TTC) : 18,50 €
Éditeur : éditions 20-15
Commander le livre
Site web de l’auteur

Quatrième de couverture Des phares dans la nuit

Dimanche 24 septembre 2017 – 2h11 du matin – Route RD 106 entre Lèves et Maintenon (28)

Seules les lumières bleutées et intermittentes des véhicules de gendarmerie, pompiers et SMUR illuminaient le petit carrefour routier. Etrange contraste avec ma profonde obscurité de cette soirée-là. Une odeur âcre emplissait l’air alentour : mélange nauséabond d’huile de voiture et de caoutchouc brûlé. Un brancard venait d’être chargé à la hâte par deux jeunes hommes en uniforme dans l’estafette des pompiers tandis qu’un peu plus loin, un drap blanc recouvrait un corps allongé et inanimé, éclairé par des projecteurs, auprès duquel deux gendarmes s’affairaient. Le camion des sapeurs-pompiers s’élança à vive allure sur cette route départementale, gyrophares clignotants et sirène hurlante en route pour les Urgences de l’Hôpital Pasteur de Chartres. Il disparut bientôt dans la nuit eurélienne.

Cet ouvrage aux frontières du roman psychologique et du thriller, nous plonge au cœur d’une intrigue singulière pleine d’émotion au dénouement inattendu. Suite à un accident de la route, Caroline Saltiel, jeune femme de 30 ans, se retrouve bien malgré elle « personne de confiance » de son amie Arsénia, hospitalisée dans un état désespéré…
Elle va affronter l’inimaginable et devra répondre à deux grandes interrogations :
Le hasard fait-il finalement toujours bien les choses ?
Est-il moral de concevoir ce qui ne peut l’être quand une vie est en jeu ?

Dominique Destrées est le pseudonyme d’une personne issue du monde des arts et de la culture qui publie avec « Des phares dans la nuit », son premier roman.

Ce que je pense de : Des phares dans la nuit

Dominique Destrées, alias Stéphane Maillot, nous livre un premier roman d’envergure. Je ne parle pas de la longueur du texte mais des émotions qu’il véhicule.
Tout commence par un banal accident de la route, certes il est terrible, sur une petite route départementale en pleine Beauce. La progression du récit est permanente et nous emmène dans des réflexions singulières, des situations inédites, une intrigue bien montée bien menée qui nous tient en haleine de bout en bout. Mon cher Dominique/Stéphane, tu peux te targuer de m’avoir fait pleurer.

Dans cet accident, qui survient à la suite de phares allumés plein pot, un homme va trouver la mort et la femme va être considérée comme une morte vivante. Les médecins découvriront qu’elle est enceinte et feront tout, alors qu’elle se trouve dans le coma, pour la survie de l’enfant, si possible.
Le conducteur décédé devait avoir une intuition, car il avait pris la précaution de désigner une personne de confiance, qui se trouve être l’amie de la femme enceinte, cette dernière petite amie du conducteur.
Le récit permet d’approfondir sur les conséquences et les obligations d’une personne de confiance.

Il met en scène l’amitié, la fraternité, la générosité de certaines personnes envers d’autres dans la souffrance ou devant faire face à des situations particulièrement difficiles. L’auteur montre du doigt ce qu’est l’humanité vraie.
Je ne révélerai pas les circonstances de cet accident dont l’épilogue est surprenant au regard des enjeux et causes évoqués.

Pour moi, ce premier roman est une réussite et j’ai pris beaucoup de plaisirs à le lire, même s’il m’a ému au-delà du nécessaire.

N’hésitez pas à le lire !

Avant de terminer cette critique, je voudrais rappeler que Stéphane Maillot alias Dominique Destrées est personnalité attachante et un artiste talentueux aux multiples facettes. N’est-il pas musicien professionnel écrivant ses textes et composant sa musique, humoriste déplaçant des foules dans ses représentations, auteur de plusieurs livres à l’humour décalé.

N’attendez pas plus longtemps, procurez-vous ce livre et lisez-le, vous ne serez pas déçu.

Citations

« Gabriel était un homme séduisant au dire de beaucoup de femmes. Généralement, on disait de lui qu’il n’était pas beau mais possédait un charme réel. Charme dont il avait usé et abusé sans vergogne auprès de la gente féminine tout au long de sa vie. Toutefois rien de machiste n’émanait de sa personne. Celles et deux qui le côtoyaient le définissaient comme un séducteur bien que lui s’en soit toujours défendu. Il aimait les femmes et dans l’ensemble, elles le lui rendaient bien. »

« Venez, déjà ! Ensuite, nous aviserons. Je vous le répète : je ne peux malheureusement pas vous en dire davantage. Je peux simplement vous informer que votre amie est dans un état grave mais qu’elle est en vie. Donc, prenez le temps qu’il vous faudra pour arriver et surtout, pas d’imprudence. Vous avec bien noté mon nom ?  »

L’auteure, Dominique Destrées alias Stéphane Maillot

Dominique Destrèes, alias Stéphane Maillot

Stéphane Maillot est avant tout un artiste et humoriste aux multiples facettes. Cet iconoclaste impertinent, amoureux de la langue française, a derrière lui une riche carrière en tant qu’auteur-compositeur-interprète et de musicien professionnel.
Depuis 2015, il a publié de très nombreux livres humoristiques dont la Trilogie des “Humour Noir” en 4 volumes.
Il pratique l’humour décalé d’une plume libre et acérée. Ainsi, il nous plonge dans son univers original et absurde dans lequel le verbe est roi.
Pour en savoir plus sur l’auteur
Autre livre de Stéphane Maillot

© Jean-Louis RIGUET 12 novembre 2021 pour librebonimenteur.net – Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.