JL à l’écoute de… Aujourd’hui Cyrille GOVE

Cyrille Gove, un auteur qui croit pouvoir dire qu’il a toujours écrit, même s’il le fait avec beaucoup plus d’abondance et de régularité depuis 2017 : sa première publication est un recueil de poèmes à compte d’auteur datant de 1974… Ce retraité de l’enseignement a travaillé dans la Région parisienne, au Gabon (très puissants souvenirs) et en Bretagne. Il avoue que sa passion, sa vraie passion, son bonheur, c’est d’écrire.

Cyrille Gove, auteur de Figures troubles en Orléannais
© agence de Chartres

Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs ?
J’attends évidemment de mes lecteurs qu’ils aiment ce que je fais, aussi bien fond que forme, que ce que j’écris les étonne et/ou les émeuve. Pour me faire connaître, j’utilise la presse et la radio locales ainsi qu’une liste de contacts ; ce que je souhaite faire le plus possible est de présenter mes livres dans les médiathèques, avec lecture d’extraits.

Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit ?
Comme je l’ai dit, j’écris depuis la préadolescence : c’était une occupation qui me liait à mon frère aîné, qui l’avait initiée. Je n’écris que des textes brefs (nouvelles essentiellement, voire micronouvelles, contes, descriptions) ; comme chez chaque auteur, la part du réel peut varier grandement d’un texte à l’autre. J’ai écrit une douzaine de livres dont quatre seulement sont publiés au format papier : je ne suis édité dans ce format que depuis 2019.

Quel est votre dernier livre ? Pouvez-vous nous en parler ?
Mon dernier livre, sorti chez Annickjubien en mai dernier (2022), s’intitule Vous franchissez l’Équateur. Il est sensiblement différent des autres recueils en ce sens qu’il se veut être une ode au souvenir et s’appuie pour cela sur ceux, fictifs comme réels, des quatre années que j’ai passé au Gabon.

Où peut-on se procurer vos ouvrages ?
Tous mes livres peuvent se commander en librairie ou chez leur éditeur.

Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif ? À l’e-book ?
Avant la publication à compte d’éditeur de mes livres papier, j’ai été auto-éditeur au format numérique de plusieurs autres de mes recueils. Le compte d’auteur, je l’avoue, ne m’intéresse pas, mais chacun en ce domaine fait selon ses besoins et ses désirs.

Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?
Je ne reçois pas de conseils spontanés, mais j’ai besoin de ceux de quelqu’un qui m’est très proche, ma lectrice la plus attentive, la même depuis le début de mes publications papier.

Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?
Le conseil que je pourrais donner à de jeunes auteurs qui souhaiteraient en recevoir, serait de n’être ni trop confiant ni trop défiant sur son propre compte : tout texte doit être revu constamment, émondé, éventuellement réécrit de fond en comble…

Que préférez-vous écrire ou lire ?
Je n’écris, je l’ai dit, que des textes brefs, dépassant rarement une douzaine de pages et pouvant n’en compter qu’une. Pour ce qui est de mes goûts de lecteur, j’aime à peu près tout en littérature, de la poésie au roman, de la nouvelle au roman policier ; j’aime aussi les livres historiques et les analyses de faits de société.

Comment écrivez-vous ?
À présent, je n’écris plus guère que sur ordinateur, à part les notes que je prends ailleurs que chez moi. Je peux écrire à tout moment lorsque je tiens mon sujet, y compris la nuit.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Il m’arrive très rarement d’avoir des commandes : j’ai rédigé une préface, et j’ai trouvé l’exercice agréable. Pour ce qui est de l’inspiration, un nom propre peut suffire, un lieu, un personnage réel également ou une des nombreuses notes prises ici ou là. Mais le plus souvent, je commence une histoire sans savoir où ni comment je dois la mener.

Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?
Certains de mes personnages tirent leur origine d’une réalité : d’un personnage historique, d’un parent, d’une personne rencontrée ou dont on m’a raconté la vie, d’un ami ou de moi-même ; pour les autres, même s’ils sont fictifs ils peuvent être traversés par une part de réel ou tout au moins par des traits, des langages, des habitudes, etc. dont je ne suis pas l’auteur.

Quels sont vos auteurs préférés ? Que lisez-vous en ce moment ?
Parmi mes auteurs préférés, je dois citer Giono, Céline, Borges sans oublier Simenon dans ses romans noirs. Mais pour le moment, je lis un roman d’angoisse très réussi de Franck Thilliez.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?
J’écris tous les jours, mais pas constamment avec le même débit ; ainsi, j’ai souvent un projet en cours.

Avez-vous des dates d’événements à venir ?
Dans les mois qui viennent, je ferai trois présentations de livre : c’est un moment très agréable, mais qu’il faut avoir préparé, ou révisé s’il s’agit d’une présentation déjà faite par le passé.

Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions ?
Mon actualité et mes parutions sont en général annoncées (ou commentées) dans la presse locale (l’Écho Républicain, Radio Intensité). Mes dernières parutions :
À qui la Faute ? (Edilivre)
Treize Défaites silencieuses en Perche-Gouët (Le Colombier)
Figures troubles en Orléanais (Annickjubien)
Vous franchissez l’Équateur (Annickjubien)

Vous franchissez l’Équateur, extrait :
Je fis une fois le tour du petit jardin, l’esprit encore occupé de ces réflexions denses et contraignantes qui étaient le fait de mes errances d’obscurité. À l’instant même où, avant de poser la main sur la poignée de la porte, je m’apprêtais, une fois encore, à contempler le ciel, gigantesque mystère assorti à celui du sol que je foulais, je sentis qu’il y avait quelqu’un derrière moi, immobile, à ma gauche. Imperceptiblement, je me tendis ; mes pensées se figèrent ; mon cœur se mit à battre vite.

Le 15 novembre 2022
Cyrille GOVE

Je remercie sincèrement Cyrille GOVE d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.
© Jean-Louis RIGUET le 16 décembre 2022, Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

Add Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Participer au lancement de mon prochain roman d'enquêteICI