Bulle Derouette s’expose

.

.

Bulle Derouette s’expose

.

Bulle Derouette explose « Entre ces mains », Peintures et sculptures

.

.

Bulle Derouette, artiste orléanaise, expose ses créations à la Galerie du Château de l’Etang, à Saran, rue de la Fontaine, du 9 au 25 novembre 2018.

Elle nous invite « Entre ces mains » pour une découverte de son talent et de son univers. Bien volontiers, je me suis laissé guidé par ces mains expertes et le gentil sourire de celle qui les possède.

Ses oeuvres sont interpellantes, elles mettent en scène des femmes, des gourmandises. Ses portraits sont étonnants comme tout le corps féminin fêté plusieurs fois, et vous êtes surpris. Bien que provocatrices, ses créations sont néanmoins rafraîchissantes et représentent l’univers de l’artiste qui s’exprime avec ses peintures, mais aussi avec ses céramiques.

Avec Bulle, il ne faut pas oublier ces seins qu’elle affiche un peu partout. Je ne parle pas des siens, mais de ses créations qui ne demandent qu’à être caressées.

Bulle dégage une sensualité qui s’exprime également dans le détail. Elle a le sens du détail, de la courbe qui tue.

Vous avez jusqu’au 25 novembre prochain pour la voir, du mardi au vendredi de 14 à 17 heures et les samedi et dimanche de 14 à 17 h 30. Bulle vous accueillera elle-même les samedi et dimanche.

Je vous souhaite une belle exposition, à partager en famille.

Un grand merci à Bulle Derouette.

.

.

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net – 09 novembre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

JL à l’écoute de … François Lavrat


JL à l’écoute de …

Aujourd’hui François Lavrat

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

François Lavrat, né en 1962.

Sculpteur, fils de sculpteur, élève de l’École Boulle, Bac d’Arts plastiques.

 

2/ Que faisiez-vous avant de peindre ou de sculpter ou parallèlement ?

Ferronnerie, soudure.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

Sculpture, moto, customisation, peinture.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

L’envie de collectionner mes créations, exposition permanente dans la galerie Lavrat.

Diverses expositions Paris et provinces.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres ?

Conférences parfois, rencontres du public à la Galerie Lavrat.

 

6/ Depuis quand peignez-vous ou sculptez-vous ? Qu’avez-vous déjà peint ou sculpté ?

Sculpteur depuis 1986 (avant pour le loisir), premières sculptures en 1968.

 

 

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Une sculpture pour le Collège Olympe de Gouges en acier inox soudé en évoquant la femme de plume rompant les chaînes de l’esclavage.

 

 

 

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ?

Galerie Lavrat,

2198 RN 20 à 45770 SARAN.

 

9/ Appartenez-vous ou vous recommandez-vous d’une école ?

Rien ne vaut l’apprentissage sur le site en atelier.

Travailler le dessin.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Termine ce que tu as commencé.

 

11/ Que préférez-vous faire comme œuvre ?

D’inspiration mythologique, animalière, ou encore l’abstraction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12/ Comment travaillez-vous ?

Par emboutissage de tôles.

Par soudure sur métaux et ciselures.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans mon imaginaire personnel et dans la mythologie grecque ou scandinave.

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

J’ai réalisé plus de soixante œuvres monumentales pour des communes de France et plus de sept cents œuvres de collections.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de peinture ou de sculpture ?

Faites-vous plaisir ! L’art est ce lieu de liberté absolue où le plaisir est roi.

 

16/ Quels sont vos peintres préférés ?

Dali et Jérôme Bosch ou Goya.

 

17/ Vos sculpteurs préférés ? Ou vos artistes préférés ?

Zadkine, Gargallo.

 

 

 

 

 

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Perpétuellement la vie est faite de projets.

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

À suivre sur mon compte Facebook. : Galerie Lavrat.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

Galerie Lavrat, 2198 RN 20, à 45770 SARAN

www.lavrat.com

www.lavrat.fr

 

 

 

 

 

 

Le 12 octobre 2018

 

François Lavrat.

.

.

.

Je remercie sincèrement François Lavrat d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

 

 

 

 

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et parfois Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

© Jean-Louis RIGUET 05 novembre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Exposition à Saint Hilaire Saint Mesmin

.

Exposition Arts Plastiques

.

Exposition à Saint Hilaire Saint Mesmin

.

Salle des fêtes Madeleine Tabart, du 1er au 4 novembre 2018, de 10 h 00 à 19 h 00.

.

Invitée d’Honneur : Claire Valentin peintre

qui présente des paysages imaginaires, des aquarelles relevant du fantastique.

Sont aussi présentées les oeuvres de 20 artistes peintres et sculpteurs.

.

Il est encore temps d’y aller. Il s’agit d’une très belle exposition, à dimension humaine.

.

En voici quelques spécimens :

.

 

 

 

 

 

 

.

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 02 novembre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Succès pour l’exposition solidaire

PLEIN SUCCES POUR

Exposition solidaire organisée par Art & Co.m

Du 5 au 7 octobre 2018 à Orléans, Campo Santo

 

 

Exposition organisée par Art & Co.m

 

Invités d’honneur

Iza Zaro   –   Sarra Monjal   –   Laurence Dreano

 

De nombreux artistes talentueux présents

 

.

Plus de soixante-dix exposants, artistes peintre, sculpteur, photographes, graffeurs, street art, écrivains avaient répondus présents à l’appel.

Des caricatures en direct par Jean-Paul Vilmorin, une magnifique danse par Anne Perbal des illustrations par Les Chames, illustrateur « lâme des chats », de superbes chansons par Ivaanyh.

Le soleil a bien voulu luire une grande partie du week-end, même si quelques nuages lui ont rendu visite.

Un grand merci aux organisateurs qui ont mouillé leur chemise pour répondre au mieux aux attentes des exposants et du public.

.

Quelques photos :

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Collection Anne Perbal

Estelle Belletoise

 Patrick TAT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

.

© Jean-Louis RIGUET  – librebonimenteur.net

Le 8 octobre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Exposition au Campo-Santo à Orléans

Exposition solidaire organisée par Art & Co.m

Du 5 au 7 octobre 2018 à Orléans, Campo Santo

 

Exposition organisée par Art & Co.m

 

Invités d’honneur

Iza Zaro   –   Sarra Monjal   –   Laurence Dreano

 

De nombreux artistes talentueux seront présents

Quelques auteurs sont conviés. J’en serai.

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 27 septembre 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

 

La parole est à Alexandra DELRUE

 

 

Les balades d’Alexandra, aujourd’hui Antoine Marie Chamans de Lavalette

.

 

Antoine Marie Chamans de Lavalette épousa le 22 avril 1798 Emilie de Beauharnais, nièce de l’impératrice et ce, sur les conseils de Bonaparte. Conseil avisé puisque les deux époux s’aimèrent tendrement. En dépit du retour de Louis XVIII sur le trône et l’exil de Napoléon à Sainte-Hélène, Lavalette refusa de s’enfuir. Le 18 juillet […]

via Antoine-Marie Chamans de Lavalette — Les balades d’Alexandra

Antoine-Marie Chamans de Lavalette par Les balades d’Alexandra

 

 

La parole est à Alexandra DELRUE

 

 

Les balades d’Alexandra, aujourd’hui Rue Montorgueil

.

 

.

La rue doit son nom à la butte située au nord-est du quartier Bonne-Nouvelle, dénommée au XVe siècle « Mont Orgueil », vers laquelle elle conduit toujours. Histoire C’est une importante artère marchande depuis l’implantation des Halles au XIIe siècle au cœur de Paris. Elle constitua longtemps l’une des dernières escales de la marée en provenance des […]

via Rue Montorgueil — Les balades d’Alexandra

Rue Montorgueil par Les balades d’Alexandra

Montmeyan en Poévie

UN VILLAGE EN POEVIE

Montmeyan dans le Var

Pendant trois jours, le village a été envahi par les poètes et les amis de la poésie, de la chanson et des arts

 

 

L’on doit cette animation à LAPCA, les amis de la poésie, de la chanson et des arts, qui a lieu au coeur du village de Montmeyan, dans le Var. Le Verdon est tout proche.

Je peux en parler, j’y étais.

Je voudrais remercier chaudement Richard Taillefer d’avoir organisé ces trois belles journées. Il a beaucoup travaillé mais la réussite était là, une fois de plus. Bravo à lui ainsi qu’à toute son équipe de bénévoles et aux sponsors.

Rappelons que Richard Taillefer est lui-même un poète affirmé qui a publié plusieurs recueils.

.

.

.

Je reviens d’un pays merveilleux où tous les gens se parlent sans s’agresser, du moins en apparence ! Ils vous parlent en vers, s’applaudissent, se congratulent, s’embrassent. Le temps est suspendu. Rien n’arrête les mots. Un mot pousse l’autre. La prose se met à rimer, les rimes se transforment en prose, le tout recueille des applaudissements et des félicitations. La musique est également présente.

Je m’étais laissé tenter pour un petit tour en Poévie. Je m’étais renseigné pour savoir où se trouvait cet endroit. Il m’a été répondu : « à Montmeyan ».

Alors, j’ai pris mon baluchon que j’ai mis dans le coffre de ma routière. Je suis parti sur les autoroutes pour voir défiler les nombreux

kilomètres à parcourir. Je n’avais pas anticipé les quarante cinq derniers de virages sur de petites routes sympathiques. Puis, au débouché d’une descente, après avoir laissé sur ma droite un panneau, figurant une annonce de la SNCF, saugrenue à cet endroit, j’ai tout à coup découvert un piton rocheux, une grosse motte de terre, supportant des pierres jointoyées entre elles et assemblées depuis longtemps pour faire un magnifique petit village.

Dans le temps, ce village avait su se défendre ainsi qu’en attestent encore les remparts tournant autour d’un château féodal dont il ne reste plus grand chose aujourd’hui. Depuis, ce village s’est illustré par la culture de l’oignon. Il en reste une fête.

Remparts place du nord, Montmeyan.

Avant de m’empoétiser, j’ai voulu découvrir le cadre, à pied. Bien m’en a pris. Il faut une trentaine de minutes pour tout voir. Tout est fléché, l’on ne peut pas se perdre. Tous les chemins reviennent au même endroit. J’ai pu voir la Maison Commune dans les bâtiments terminés en 1885, l’église Notre-Dame, les ruines du château, la chapelle Saint-Esprit transformée en atelier de sculpture.

Je n’ai pas vu le chêne particulier, au pied duquel les truffes pullulent. Je ne suis pas Saint-Louis, et il ne m’a pas été permis de rendre la justice. Dans la plaine autour, j’ai aperçu des genêts qui servent à confectionner des balais en grande quantité. Encore une survivance du machisme, ils étaient fabriqués par les femmes.

J’ai appris que Montmeyan doit son nom à son implantation. Cela vient de « Monte Mejano », le « mont au milieu ». Vieux, ce village, il l’est. Depuis la Préhistoire, le site est habité, notamment à l’abri Breuil qui a reçu les hommes de Néandertal. Puis, les romains sont venus et ont laissé des vestiges : petit habitat rural, four de tuiles, etc.). Hugues de Montmeyan, devenu Templier, a donné ses terres et tous ses droits de pâture à l’Ordre des Templiers, en 1164.  Puis, en 1221, les cinq coseigneurs de Montmeyan ont donné à la Commanderie de Saint-Maurice (aujourd’hui Saint-Maurin) le castrum de Montmeyan avec sa tour, ses terres, ses hommes et tous ses droits.

En1309,  l’Ordre des Templiers dissous, Philippe le Bel et le Pape Clément V saisissent la terre de Montmeyan et la rattache au domaine de la Cour Royale, avant d’être remise dix ans plus tard aux Chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Un échange intervient en 1322. Au terme de celui-ci, le castrum de Montmeyan change de mains au profit de Armand de Trians dont la petite fille, Marguerite, épouse en 1400 Georges de Castellane. Les terres de Montmeyan entrent ainsi dans la Maison de Castellane pendant plus de 300 ans. En 1840, la commune de la Roquette, qui appartenait aux seigneurs d’Oraison jusqu’au XVIème siècle, et fut érigée en marquisat en 1651 au profit de Jean-Augustin de Foresta, est rattachée à Montmeyan.

Je n’ai pas eu le temps de faire un saut jusqu’au Verdon, qui coule non loin de là et dont l’eau chute par endroits dans des gorges profondes, ni jusqu’à son canal, l’aqueduc de Montmeyan, dont la population a bien été heureuse d’utiliser les services pendant plusieurs dizaines d’années, avant qu’une station de pompage ne soit installée en 1957, alimentée par le Canal du Verdon. Je n’ai pas eu le temps non plus d’aller jusqu’à la Croix de Mai. En fait, il s’agit de trois croix posées sur un sommet de cette colline portant le même nom, culminant à 691 mètres. Les habitants de Montmeyan avaient pour habitude de faire une procession le premier dimanche de Mai. Les fruits étaient ainsi bénis. C’était un long dimanche qui commençait à huit heures du matin à l’église, jusqu’à la Croix située à l’entrée du village, pour continuer jusqu’aux Trois Croix. Après un déjeuner sur l’herbe, les participants coupaient des branches d’amélanchier, qui étaient ensuite bénies par le prêtre, pour être jointes à du genêt, afin de fabriquer des balais.

 

J’aurais pu vous parler de ce village médiéval avec ses petites rues d’antan, ses tours du XIIe siècle, de son château qui se ruine, de  son église qui se « chapellise ». J’aurais pu vous lire des poèmes sur une musique de Guy C Guy ou de Thomas Chaline. J’aurais pu déclamer sur les poèmes du poète débraillé ou les haïkus du voyage.

J’aurais pu …

Les 3, 4 et 5 août 2018, vous avez raté le plaisir de venir écouter, rencontrer, discuter avec des poètes et bien d’autres encore, et même la joie d’acheter leurs œuvres avec une dédicace. Désormais, c’est trop tard. Tant pis pour vous ! Mais vous pouvez trouver leurs productions sur la toile, pas celle de l’araignée.

Des rencontres merveilleuses ont été faites ou approfondies lors du partage d’un repas fraternel dans l’auberge Montmeyannaise, entre des lectures de poèmes et des accords de guitare.

J’aurais pu …

Entre nous, les poètes sont des personnes comme les autres. La poésie est un état d’être plus qu’une facette de son portefeuille. La richesse est dans les textes, pas dans le porte-monnaie.

J’aurais pu …

Je vous laisse à vos pensées Montmeyannaises …

.

Je suis beaucoup plus chanceux que vous, lecteurs, j’y ai changé de belles rencontres, de superbes même, j’en garde un souvenir plein de tendresses et de poésies.

Si vous allez la chance de passer par là, à la bonne période, n’hésitez pas un seul instant à consacrer une partie de votre journée à ce petit village plein de charme et vous laisser attendrir par quelques vers.

.

.

Parmi les poètes, chanteurs, artistes peintres et sculpteurs présents, je peux citer (que les oubliés veuillent bien m’excuser) :

Laurence Bouvet, Christophe Forgeot, Colette Gibelin, Sanda Voïca, Jacques Brémond, Magda Igyarto, Gérard Catala, Marie Volta, Pascal Commère,  Guy C Guy, Jean-Jacques Castex, Guy Allix, Mireille Bergès, Michel Méresse, Jean-Claude Goiri, Karim Boudjemaà, Abbassia Naïmi, Pierre Perrin, Jean-Marie Beraud, Murielle Compète-Demarcy, Gérard Mottet, Marina Nicolaev, Gilbert Renaud, Marc Ross, Rémy Durand, Michel Goldman, Dominique Fabre, Jill Wilson, etc. J’en oublie certainement, mille excuses.

Merci au poète débraillé, Richard Taillefer, pour cet excellent festival, qu’il a organisé d’une main de maître.

Merci aussi à tous les organisateurs et bénévoles, et à Jean Cordier qui a su canaliser l’énergie des intervenants dans un bon tempo. Merci à tous ceux à qui je viens de piquer des photos de ces trois jours inoubliables.

.

.

© Jean-Louis Riguet – Librebonimenteur.net

© Jean-Louis RIGUET 07 août  2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Pascal Nottin en acrostiche par Jean-Louis Riguet

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN ACROSTICHE ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

Aujourd’hui un poème extrait de LES ACROSTICHES EN LIBERTE,

recueil collectif de Pierre Casadei, Ursula Heraud, Krystin Vesterälen et Jean-Louis Riguet

 

 

 

 

Dans le thème Les Artistes

un acrostiche de Jean-Louis Riguet

en hommage à Pascal Nottin

 

Passionné de la sculpture sur zinc
Amateur d’un matériau noble malléable en
Structures diverses et variées
Combat secret de rouge passion
Alliance de l’amour et de l’humilité
L’habitant comme un reflet de sa personnalité

Noble matériau utilisé sans détour comme
Obscure matière grise que la patine altère
Tourmentée par le sculpteur jamais content
Tourné, lui, vers la perfection inatteignable
Instillant son art difficile à des bouts de zinc
Nobles pour terminer en statuettes féminines

Beaucoup de travail minutieux
Ou en force pour un résultat
Ultime d’esthétisme léger
Torturant ou déchirant l’artiste

Douce malléabilité de la matière
Ecologiquement recyclable

Zingueur passionné au subconscient
Inconscient, créateur de personnages
Nouant l’échancrure de figurines rouge passion
Confectionnées aux couleurs de Loire

 

.

 Ce poème est extrait de LES ACROSTICHES EN LIBERTE, recueil collectif de Pierre Casadei, Ursula Heraud, Krystin Vesterälen et Jean-Louis Riguet, qui abordent chacun à sa manière quatre thèmes : Entre gens civilisés, Proverbes et citations – Sentences et adages, Les Artistes et la Nature.

Rappelons que l’acrostiche est une forme poétique consistant à ce que la première lettre ou les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression lue à la verticale. Les vers sont alors disposés de telle manière que la lecture des premières lettres effectuée de haut en bas, révèle le message.

Ce n’est pas une forme nouvelle puisque l’acrostiche était au Moyen-âge le moyen employé pour signer son nom ou désigner discrètement les personnes auxquelles on voulait montrer de la sympathie ou qu’on désirait honorer.

 

 

.

 

.

Infos pratiques

 

Disponible sur https://www.amazon.fr/acrostiches-en-libert%C3%A9-Jean-Louis-Riguet/dp/2379040095

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-009-2 – 145 pages – 15 € TTC

Couverture :  © Thierry Lamotte

 

Envoi de visuels ou du livre, coordonnées des auteurs sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 03 juillet 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.

Estelle Belletoise en acrostiche, par Jean-Louis Riguet

 

.

ÉVADEZ-VOUS UN INSTANT !

LISEZ UN ACROSTICHE ET LAISSEZ VOTRE ESPRIT S’ÉCHAPPER AILLEURS

Aujourd’hui un poème extrait de LES ACROSTICHES EN LIBERTE,

recueil collectif de Pierre Casadei, Ursula Heraud, Krystin Vesterälen et Jean-Louis Riguet

 

 

 

 

Dans le thème Les Artistes

un acrostiche de Jean-Louis Riguet

en hommage à Estelle Belletoise

 

Estelle artiste peintre talentueuse
Stella pour les intimes poétisant ses créations
Toiles faites par cette femme discrète
En création d’une nervure de chêne
Le nu féminin s’avance vers la vie passée
La femme discrète côtoie les anges
Embellie par des lèvres attendries

Bière dans une chope déformée
Engendrement d‘un érotisme de miel
La végétarienne encense le cheval
L’arène pleure le taureau rougi de sang
Expression fragile d’une peinture de force
Tendue vers un visage fluide et ingénu
Oubliant le galbe aventureux des reins
Invitant à un érotisme de miel
Scrutant l’ombre d’un verre bancal
Enfermé dans une cage virtuelle stylisée

Perroquet vert se rêvant en rouge
En liberté hors de sa cage bleue
Incitant un accordéon à se contorsionner
Négatif se transformant en positif
Toujours l’empreinte de son doigt
Ride une chaise en bois où sans crainte
Et patiemment la mort attend le chemin sans hautbois

 

.

 Ce poème est extrait de LES ACROSTICHES EN LIBERTE, recueil collectif de Pierre Casadei, Ursula Heraud, Krystin Vesterälen et Jean-Louis Riguet, qui abordent chacun à sa manière quatre thèmes : Entre gens civilisés, Proverbes et citations – Sentences et adages, Les Artistes et la Nature.

Rappelons que l’acrostiche est une forme poétique consistant à ce que la première lettre ou les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression lue à la verticale. Les vers sont alors disposés de telle manière que la lecture des premières lettres effectuée de haut en bas, révèle le message.

Ce n’est pas une forme nouvelle puisque l’acrostiche était au Moyen-âge le moyen employé pour signer son nom ou désigner discrètement les personnes auxquelles on voulait montrer de la sympathie ou qu’on désirait honorer.

 

 

.

 

.

Infos pratiques

 

Disponible sur https://www.amazon.fr/acrostiches-en-libert%C3%A9-Jean-Louis-Riguet/dp/2379040095

sur www.premedit.net et en librairie.

ISBN : 978-2-37904-009-2 – 145 pages – 15 € TTC

Couverture :  © Thierry Lamotte

 

Envoi de visuels ou du livre, coordonnées des auteurs sur demande à contact@premedit.net

 

.

.

© Jean-Louis RIGUET

Le 02 juillet 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.