Synagogue Nazareth

par Les balades d’Alexandra

 

 

Le Consistoire central israélite de France nomme d’habitude les synagogues par le nom de la rue où elle se situe. Par exemple : la synagogue de la Victoire, 44 rue de la Victoire dans le 9e arrondissement ; ou la synagogue Buffault, 28 rue Buffault dans le 9e arrondissement. Exceptionnellement, en raison du caractère chrétien du nom […]

 

 

via Synagogue Nazareth — Les balades d’Alexandra

Passage du Pont-aux-Biches

par Les balades d’Alexandra

 

 

Le passage commence au n°38 de la rue Notre-Dame-de-Nazareth et finit rue Meslay. L’accès via la rue Notre-Dame correspond à une voie classique, tandis que celui de la rue Meslay est situé sous un immeuble. Le passage tire son origine de l’impasse du Pont-aux-Biches, qui correspond à l’actuelle portion du passage située au niveau de […]

 

via Passage du Pont-aux-Biches — Les balades d’Alexandra

Place de la République

par Les balades d’Alexandra

 

Alexandra Delrue est l’auteure de

BALADE PARISIENNE

2e arrondissement

 

C’est une mine de renseignements

.

 

éditions BoD

 516 pages – Juin 2018 – Prix 20 €

ISBN 9 782322 121953

 

https://www.bod.fr/librairie/balade-parisienne-alexandra-delrue-9782322121953

 

Alexandra Delrue publie un extrait de ce livre relatif à la place de la République à Paris sur son blog. Le lien est indiqué ci-après.

 

 

La place s’étend sur 3,4 ha et se situe à la limite de trois arrondissements (3, 10 et 11). Première place Dans les années 1670-1680 ; l’enceinte de Charles V, bâtie au XIVe siècle, est rasée et un cours est aménagé à son emplacement. Une petite place triangulaire est conçue à l’emplacement du bastion de la […]

 

via Place de la République — Les balades d’Alexandra

Quatrième de couverture de BALADE PARISIENNE 2e arrondissement

Le 2e arrondissement de Paris est officieusement nommé l’arrondissement de la Bourse. L’ancien palais Brongniart témoigne de l’activité financière et bancaire du quartier. Quartier qui autrefois était aussi un haut lieu de la Presse et de la vente en gros du textile (Sentier). S’y trouvent de nombreuses pépites tels que la bibliothèque Richelieu, l’église Notre-Dame des Victoires, le square Louvois, le théâtre des Bouffes Parisiens, l’Opéra-Comique, les galeries Vivienne et Colbert, de nombreux hôtels particuliers datant des 17e et 18e siècles.

 

L’AUTEUR

J’ai rencontré Alexandra pour la première fois à un salon du livre près de Sens. Nous étions voisins.

Elle s’est livrée dans une chronique que je vous invite à lire :

 

 

 

En voici le lien :

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 14 mars 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Rigue

Poème inédit 9

Poème inédit 9

bientôt publié dans un recueil 

CERTITUDES indécises

chez PREM’EDIT

 

 

L’amour-haine

 

Pourquoi tant de haine après tant d’amour

 

Les anciens amants se déchirent sur l’autel Sur l’autel des brisures des amours éperdues

 

La haine est proportionnelle à l’amour donné À l’amour donné et sûrement aussi à celui reçu

 

Un petit coup dans le contrat d’amour Suscite un uppercut dans la déchirure

 

Plus on a aimé, plus on hait

 

Cela fait mal là où cela a fait du bien

 

Toujours à l’âme

 

 

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 12 mars 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Square Emile-Chautemps

par Les balades d’Alexandra

 

 

Situé dans le quadrilatère formé par le boulevard de Sébastopol et les rues Salomon-de-Caus, Saint-Martin et Papin, le square a été réalisé en 1860 par Davioud à la demande du préfet Haussmann après l’achèvement du boulevard de Sébastopol. Situé près du théâtre de la Gaité-Lyrique et du conservatoire des Arts et Métiers, il est d’abord […]

 

via Square Emile-Chautemps — Les balades d’Alexandra

Poème inédit 8

Ce poème inédit sera inclus dans mon prochain recueil

Certitudes indécises

 

 

L’autel des plaisirs

 

 Sur l’autel des plaisirs, elle s’est approchée

D’un voile transparent recouverte comme un fruit défendu Sa silhouette gracieuse comme une invite rêvée

Ne laissant aucun doute sur ses désirs brûlants Provocante, mais pudique, elle a laissé le voile s’échapper Découvrant une offrande gourmande et fiévreuse

 

Qu’attends-tu ? me dit-elle

 

 

L’hésitation fut très courte et j’entrepris la chose

 

 

L’ouragan de mes sens a éclaté rageusement Sur la délicate plage humide de ses courbes L’orage de ma volupté s’est abimé doucement Sur l’échancrure abandonnée de ses seins

Rassasié, je me suis laissé emporter par son arôme Par sa fragrance subtile et ses effluves languides Bercé par tant de générosités et caresses magiques

 

 

Je me suis laissé aller

© librebonimenteur.net – Jean-Louis RIGUET 06 mars 2019

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

Pulmonaires par l’ancolie bleue 2

 

 

N’est-ce pas à nu que l’on découvre l’être véritable? La nature nous offre la chance d’observer les arbres dans leur plus simple apparat l’hiver. A chaque fois que je pose mon regard sur un, je vois un système respiratoire et la beauté complexe d’un pilier de la nature. L’hiver, l’arbre dégage un mélange de force, […]

 

via Pulmonaires — l’ancolie bleue 2

Théâtre de la Gaîté-Lyrique par Les balades d’Alexandra

 

 

La Gaîté-Lyrique, anciennement théâtre de la gaîté, est une salle de spectacle reconvertie en centre culturel consacré aux arts numériques et aux musiques actuelles depuis 2011. Origine En 1759, Jean-Baptiste Nicolet installe sur le boulevard du Temple un spectacle dans la tradition du théâtre de la foire, qui attire un public grandissant malgré les plaintes […]

 

via Théâtre de la Gaîté-Lyrique — Les balades d’Alexandra

Éclats de soleil par Catimini Plume

 

 

Éclats de soleil

pétillant sur …

 

via Éclats de soleil — Catimini Plume

A Deux Beaux Yeux par Le Boudoir d’Idéelle

 

. A deux beaux yeux . Vous avez un regard singulier et charmant ; Comme la lune au fond du lac qui la reflète, Votre prunelle, où brille une humide paillette, Au coin de vos doux yeux roule languissamment ; . Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ; Ils sont de plus belle […]

 

via A Deux Beaux Yeux — Le Boudoir d’Idéelle