Ondes intimes

13,00

Ondes Intimes un recueil de poésie sur l’amour de deux cours d’eau : la Loire et le Loiret.
Recueil vendu dédicacé non susceptible de retour. Indiquer le prénom pour la dédicace.
Egalement en vente chez Prem’edit et en librairie.
Disponible en e-book sur Amazon au prix de 7,00 €.

 

4 en stock

Catégorie : Product ID: 529088

Description

ONDES INTIMES

Enfin, un recueil sur un fleuve La Loire et une rivière Le Loiret.  A vrai dire, dans Ondes intimes, l’auteur exprime ses ressentis à l’évocation des relations incestueuses de ces deux cours d’eau à travers des poèmes et des haïkus.

Présentation d’Ondes intimes

Faisant suite à Pétales Éclectiques ainsi qu’à Coquecigrues par mégarde, l’auteur a entrepris un travail sur deux cours d’eau Loiretain. Ainsi est né un recueil sur un fleuve La Loire et une rivière Le Loiret. Pourquoi ? En effet, ils ont un rapport particulier entre eux. En définitive, l’auteur évoque ses ressentis sur ces relations presque incestueuses à travers des poèmes et des haïkus.

« La lumière de Loire ensorcelle
Elle s’amuse de connivences multiples
Dans les eaux changeantes au gré des saisons
Elle va son cours sûre d’elle »
« L’eau est immobile, elle coule
La barque de mes rêves est immobile
Le temps passe à travers
L’espace d’un temps éphémère »

 

Ondes intimes, un recueil de poésie d’amour de rivières

Avant tout, la rivière Loiret est une résurgence du fleuve Loire.
Autant la Loire est longue, plus de mille kilomètres, autant le Loiret est court, onze kilomètres. En même temps que la Loire est versatile, nul doute que le Loiret est quasi constant.
Non seulement, la Loire naît dans la montagne à mille quatre-cent-huit mètres d’altitude. Mais le Loiret sort dans le Bouillon parmi les arbres. Ainsi, il pointe son nez à cent quarante-quatre mètres pour terminer sa course quarante-quatre mètres plus bas à la Pointe de Courpain.

Amour des deux cours d’eau

Pour toutes ces raisons, l’auteur aime les deux cours d’eau qui offrent des sensations et des ressentis différents.

En conséquence, l’auteur a voulu mettre à l’honneur ce fleuve et cette rivière. Constatons qu’elles ont un lien familier, filial, très prononcé, l’une étant la fille de l’autre et se fondant l’une dans l’autre. Sur ce point, les deux entretiennent une manière d’inceste particulière.

En vérité, l’ouvrage est en deux parties. Une première consacrée à la Loire laisse la seconde au Loiret. Dans cet esprit, chaque partie est rédigée avec sur la page de gauche un poème et sur la page des haïkus en rapport avec lui.

De verdoyantes vallées

Pour ainsi dire, la Loire s’étale de Sa Majesté, entre des coteaux tendus de vignes. Ainsi que de verdoyantes vallées endormies complice des matins et des soirs. De son côté, le Loiret déroule son ruban argenté, ainsi, le calme envahit l’atmosphère naissante. Mentionnons que les grands arbres jouent avec la brise tandis que les feuilles bruissent sans peur.

Pour en savoir plus sur Ondes Intimes
Pour commander directement à l’éditeur ce recueil de poésie
Ondes intimes participe au Festival Populaire de poésie nue

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Ondes intimes”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.