André dans le tumulte de 39-45

15,00

André dans le tumulte de 39-45 est un docu-fiction sur la guerre de 39-45 impliquant un régiment basé à Orléans.

André est le militaire impliqué dans ce conflit. Après un périple jusqu’en Belgique, il rejoindra la Résistance.

Un roman historique en docu-fiction avec des faits réels.

Merci d’indiquer le prénom pour la dédicace. Il ne sera pas possible de procéder à un retour.

 

11 en stock

Description

 

ANDRÉ dans le tumulte de 39-45

 

 

 

 

André dans le tumulte de 39-45, ce livre papier dédicacé par l’auteur est vendu au prix de 15 € pour les pays acceptés en livraison par le site .

Merci d’indiquer le prénom pour la dédicace.

————

Titre du livre : ANDRE dans le tumulte de 39-45

Auteur : Jean-Louis RIGUET

Date de première publication : 2015

Éditeur d’origine : Éditions Dédicaces

Nombre de Pages : 220

Numéro ISBN : 978-1-77076-496-5

 

Le genre d’André dans le tumulte de 39-45

André dans le tumulte de 39-45 est un docu-fiction. Ce roman docu-fiction historique relate la vie d’un homme et d’une famille pendant la guerre.de 1939-1945.

Le cadre la guerre de 39-45 pour André

Ainsi surgit un drame humain d’une famille Orléanaise dans un cauchemar guerrier !

Le parcours du combattant. D’abord André est parti d’Orléans vers l’est de la France. Ensuite, transbahuté dans le nord il ira jusqu’en Belgique jusqu’à Anvers. Avec la débâcle de Dunkerque, il fera un voyage en bateau jusqu’en Angleterre. D’où il sera renvoyé. Alors un retour sur Orléans s’impose. Lors de l’exode il rejoint enfin la Résistance dans le Maquis de Lorris.

André est le fils d’Aristide et Germaine. Ils étaient les descendants des amis d’Augustin qui s’est illustré à Loigny-la-Bataille pendant la Guerre de 1870, au Château de Villeprévost. Ces faits historiques sont contés dans un roman, Augustin ma bataille de Loigny. Aristide s’est lui illustré sur la Butte de Vauquois, dernier rempart avant Verdun, pendant la Grande Guerre. Ces faits historiques sont relatés dans un roman, Aristide la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918).

Aristide a 20 ans à la déclaration de la Guerre en septembre 1939. Il se trouve enrôlé dans le 131ème Régiment d’Infanterie à Orléans. L’est le voit quelques jours sans armes et le nord l’accueille jusque du côté d’Anvers. Là, il connait les affres de la débâcle jusqu’à Dunkerque. Il rentre ensuite à Orléans où il arrive en plein exode. Bientôt les Allemands occupent la ville. Il y retrouve Germaine, sa maman, et Anita, sa compagne, en plein départ pour le sud de la Loire. Il n’attend pas longtemps pour entrer en Résistance dans le Maquis de Lorris, en pleine forêt d’Orléans.

Comment survivre dans cette tragédie humaine ?

Les personnages principaux

Le personnage principal est André, un jeune homme issu d’une famille beauceronne. Celle-ci vit près du château de Villeprévost à Tillay-le-Peneux, près de Loigny-la-Bataille. Cette famille vit la guerre de 1870 dans ce château transformé en hôpital de campagne par les Prussiens. AUGUSTIN ma bataille de Loigny en raconte l’histoire.

Les parents d’André, Aristide et Germaine, ont eu aussi connu les affres de la guerre. Celle de la Grande Guerre, avec tout son lot de misère, de malheur et de séquelles. Aristide la butte meurtrie (Vauquois 1914-1918) raconte cette histoire dramatique.

Le roman relate la vie d’André pendant la guerre. D’abord avec le 131ème Régiment d’Infanterie et ensuite avec le Maquis de Lorris et la Résistance Française à l’intérieur du pays. André rencontre des hommes qui lui relatent l’exécution des Fusillés de Châteaubriant parmi lesquels Guy Môquet.

Les faits historiques relatés sont véridiques. Comme les deux premiers opus de cette trilogie, il s’agit plus de docu-fiction que de romans historiques.

Un devoir de mémoire.

La Préface du livre

Au début des années vingt, on en avait entendu des « plus jamais ça ». Et on évoquait la Grande Guerre comme étant « La Der des Ders ».

Dans la série témoignages de la seconde guerre mondiale, ce livre est un docu-fiction. A travers le récit d’une famille Orléanaise, il retrace les conditions de vie de la majorité des français qui a été marquée par la pénurie causée par l’Allemagne sur l’économie. Mais aussi le choix de jeunes gens qui ont préféré prendre le maquis pour répondre ainsi à l’appel lancé le 18 juin 1940 par le Général de Gaulle.

Bref, l’auteur, Jean-Louis Riguet a souhaité démontrer le courage que les Français peuvent avoir face à l’ennemi. Et son ouvrage est un bonheur d’écriture et un bonheur de lecture.

VIVIANE SCHVARTZ

Lectrice-Correctrice

 

Une trilogie des trois A : https://librebonimenteur.net/iqad

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “André dans le tumulte de 39-45”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.