JL à l’écoute de Valérie Barrault

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Valérie Barrault

.

.

1/ Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Valérie Barrault, je suis native de Beaugency dans le Loiret il y a 48 ans.

Après avoir obtenu un bac littéraire et artistique j’ai suivi une voie plus administrative. Ensuite, j’ai mis de côté ma passion du dessin pour élever mes enfants. J’ai commencé à modeler une main en argile pour réaliser un décor, à l’époque où nous fêtions Halloween avec les enfants. Mon compagnon, surpris par la qualité de ce travail, m’a offert pour Noël des cours de modelage d’argile chez une sculptrice orléanaise. Pendant 2 ans, J’y ai appris les bases du modelage (ajouter de la matière), la rigueur académique puis je suis allée aux cours du soir des beaux-arts d’Orléans pour faire du modelage à partir de modèle vivant. L’œil s’aguerrit ainsi.

Et enfin, j’ai suivi des cours auprès d’un sculpteur orléanais qui m’a enseigné la patine et une autre approche de l’argile : la sculpture (enlever de la matière). Depuis, je fais un mélange des deux techniques : modelage et sculpture.

J’occupe toujours une fonction de secrétaire de direction dans une entreprise orléanaise. En complément de mes créations, depuis 2016 je transmets ma passion et donne des cours particuliers ou en groupe en cherchant à ce que les stagiaires expriment leur essentiel. Je participe également aux temps d’accueil périscolaire de mon village avec les enfants de primaire.

 

2/ Que faisiez-vous avant de peindre ou de sculpter ou parallèlement ?

J’ai toujours aimé dessiner des visages, des yeux, des bouches, mais depuis 10 ans, c’est la sculpture qui me passionne ! Il m’arrive de faire des croquis mais je ne dessine plus désormais, je n’y trouve plus d’intérêt.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? Quelle est votre passion ?

Bien évidemment, mon plaisir est toujours de modeler des visages, de trouver des expressions justes, une authenticité. Montrer l’invisible : capter les émotions et les rendre vivantes. Parler avec mon cœur et mes tripes. Mon univers onirique me permet de faire passer des messages grâce à des allégories. Je veux montrer le caractère universel des situations, des émotions et montrer la beauté qui existe en chaque chose, en chacun de nous au-delà des ethnies, montrer le lien qui nous unit, nous les humains. Je propose aux visiteurs de toucher les sculptures, étant moi-même tactile !

 

4/ Qu’attendez-vous de vos admirateurs ? Comment vous faites-vous connaître ? Comment allez-vous à leur rencontre ?

J’aimerais leur faire découvrir à travers mes statues, un sens caché. J’essaie d’y intégrer le végétal comme un rappel du lien privilégié entre l’humain et la nature.

J’aime par les échanges vrais, tenter de comprendre l’univers de l’autre. J’aime me promener dans la nature me laisser surprendre par elle, explorer de vieux villages, découvrir des jardins remarquables, faire des bouquets, voyager, rencontrer le vrai. Je suis aussi une adepte de l’amélioration continue et de la recherche l’authenticité. J’aime faire des démonstrations d’argile devant le public.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des expositions ou des conférences sur vos œuvres ?

J’expose régulièrement mes créations lors d’expositions de groupe telles que les Artistes Orléanais, les Anonymes, Galerie Pryvée, des expositions solidaires également…

À l’occasion des expositions j’aime bien raconter les anecdotes, mon cheminement, les surprises de la création pour montrer qu’il faut se laisser dépasser par ce qui est. Quand il n’y a pas de limite on est surpris, agréablement, alors que lorsqu’on se fixe un objectif rigide, on est limité et souvent déçu s’il ne se réalise pas.

 

6/ Depuis quand peignez-vous ou sculptez-vous ? Qu’avez-vous déjà peint ou sculpté ?

Cela fait donc 10 ans que je modèle, sculpte. J’aime beaucoup les challenges, c’est pour cela que j’aime bien les thèmes imposés lors des expositions. Cela permet de se dépasser, d’aller explorer des directions peu évidentes.

J’ai sculpté des sirènes, toute une série de bouches pour un salon sur le thème de la gastronomie, licorne, visage de passeuse de Loire, de jeune princesse asiatique, des couples, enfants asiatiques sur le thème du sens de la vie. Je sculpte ce qui me vient.

 

7/ Quelle est votre dernière œuvre ? Pouvez-vous nous en parler ?

Une de mes dernières statues s’intitule « les mystères de Dame Loire, Reine de France » réalisée pour l’exposition des artistes orléanais de 2017 sur le thème de la Loire. Pas commun de faire un fleuve en argile…

J’aime ce fleuve, la beauté fière, sauvage, indomptable, une force et douceur à la fois, un mystère. Pour moi, c’est la reine de la France.

En allant manger au restaurant d’entreprise, j’ai rencontré une jeune femme qui incarnait entièrement l’idée que je me fais de la Loire. Après de longues hésitations, je lui ai exposé mon projet. Rembarrée ! Elle m’a envoyé paître ! J’avais eu raison, j’étais contente, il ne s’agissait pas d’une beauté molle mais d’une femme de caractère telle que j’imagine pour ma Loire. Le lendemain elle est revenue vers moi après réflexion, elle a accepté de poser pour quelques photos. Je devais lui montrer le résultat final mais elle a quitté l’entreprise et je ne l’ai jamais revue.

 

4 mystères entourent ma Loire :

1er mystère : se cache dans sa coiffe : la forme de la chevelure montre le parcours de la Loire de St Nazaire à Mont Gerbier de Joncs dans l’oreille.

2e mystère : sa couronne est faite des arches des ponts qui enjambent la Loire

3e mystère : le pli d’amertume au niveau de sa bouche : la Loire sait qu’elle va se perdre dans la mer : « elle est a-mer » /amère. Petit jeu de mots.

4e mystère : derrière la statue (sous-entendu, de l’autre côté de cette face visible), la face cachée de la Loire : Mont Gerbier de Joncs, les infiltrations d’eau et la SOURCE. L’infiniment petit qui donne un jour l’infiniment grand : la Loire qui se jette dans l’océan.

 

8/ Où peut-on se procurer vos œuvres ?

On peut se procurer mes œuvres à mon domicile ou lors des expositions auxquelles je participe tout au long de l’année.

 

9/ Appartenez-vous ou recommandez-vous d’une école ?

Je n’appartiens pas à une école particulière, je veux juste ressentir les choses.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que vous ayez reçu ?

Le conseil le plus important qu’on ait pu me donner serait se faire plaisir.

Être dans le pourquoi sculpter (pour faire passer des émotions) apporte plus de souplesse, plus d’intérêt, plus d’exaltation, pour moi que si on reste dans le comment faire, c’est-à-dire la façon de modeler. Il faut tenter de s’éloigner de ce qu’on a appris.

 

11/ Que préférez-vous faire comme œuvre ?

Ce que je préfère faire : des visages expressifs, des statues qui élèvent l’esprit, qui dévoilent une autre façon de voir la vie. Je me laisse surprendre, et dépasser par mes statues, c’est grisant.

 

12/ Comment travaillez-vous ?

J’ai un petit atelier au fond du jardin, entouré de fleurs, non loin d’une forêt où chantent des oiseaux. J’aime ressentir le calme, m’installer dans mon fauteuil, être là et écouter le silence, rêver…

Depuis le mois d’avril, la mairie de Cléry st André me prête des locaux dans le cadre d’une résidence d’artiste, ce qui me permet de disposer d’un large espace, un luxe pour les artistes ! Cette salle est bien située en centre-ville, cela va permettre de créer du lien, d’animer Cléry par les stages que je vais pouvoir encadrer et que mes 2 comparses vont réaliser également. (Alexandra Baudin pour la peinture et Aurélie Schnell pour la calligraphie). C’est un projet tout nouveau qui nous enthousiasme énormément.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration d’une émotion, de mes proches (très souvent), d’une forme, une couleur, une odeur, une musique, une rencontre, des photos de l’Égypte, de l’Inde ou encore des citations. J’aime beaucoup rencontrer des personnes, parler avec elles réaliser des statues personnalisées en laissant place à mon intuition.

 

14/ Avez-vous eu des commandes d’œuvre ?

J’ai quelques commandes en cours, mais j’aime être LIBRE de suivre mon inspiration.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs de peinture ou de sculpture ?

Le conseil que je pourrai donner aux amateurs de mes sculptures : toucher les sculptures, tourner autour d’elles plusieurs fois et se laisser tout simplement envahir par elles.

 

16/ Quels sont vos peintres préférés ?

Mes peintres préférés sont Gauguin, Klimt, et tant d’autres, et Norman Rockwell.

 

17/ Vos sculpteurs préférés ? Ou vos artistes préférés ?

La sculptrice Camille Claudel, délicate et passionnée me séduit énormément.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

Je travaille actuellement sur le thème de la plénitude (entre autres), avec une citation de LAO TSEU pour l’exposition des anonymes de fin juin, mais j’accueille également tout ce qui vient et cela, je ne le maîtrise pas complètement !

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Les prochaines dates d’expositions :

LIEUX ASSOCIATION DATES
ST PRYVE ST MESMIN – Domaine de la Trésorerie Galerie Pryvée 19 au 27 mai 2018
MAREAU AUX PRÈS – salle des fêtes Prairials – invitée d’honneur 26 au 27 mai 2018
BEAUGENCY – couvent des ursulines 20 mai 2018
ST JEAN-LE-BLANC – Château Les Anonymes 23 juin au 1er juillet 2018
CLERY ST ANDRÉ En collaboration Alexandra BAUDIN, peintre, et Aurélie SCHNELL, calligraphe 16 juin 2018
MEUNG SUR LOIRE Jardins de Roquelin 1er juillet 2018
CHÂTILLON SUR LOIRE Art dans la Rue 21 juillet 2018
CLERY ST ANDRÉ FESTI ART 27 juillet au 12 août 2018
BLOIS – halle aux grains Amis des beaux-arts 04 au 12 août 2018
CHARTRES Formes et couleurs 31 août au 9 septembre 2018

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos expositions ?

On peut suivre mes actualités sur le site www.barraultvalerie.com et sur Facebook.

————-

Le 18 avril 2018

Valérie Barrault

.

.

 

 

 

 

.

Je remercie sincèrement Valérie Barrault d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, sculpteur, peintre, photographe, acteur, comédien, théâtreux, styliste, musicien, chanteur, colleur de papiers, en un mot artiste  sans discrimination de l’art pratiqué,

si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site est ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

Chaque chronique est ensuite partagée sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+, Pinterest et Tumblr.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

© Jean-Louis RIGUET 24 avril 2018

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

https://www.youtube.com/channel/UCcLyJcrYJkDfuM9zm6mfbCQ

.