Une réflexion sur “Idéelle et son double