Le Poème de la semaine n° 8

20150601_104303.

Le Poème de la semaine n° 8

.

.

II

PAPA

A

Oseille, flouze, fraîche, picaillons.petales-eclectiques-couverture

Comme mon père, je n’aime l’oseille que dans l’omelette.

Mon père était tailleur d’habits, un artisan,

Parfois même un artiste

Pour du vrai « sur mesure »

Que l’être humain soit bien fait ou bancal.

B

Le tailleur d’habits[1]

Installé dans son atelier du matin jusqu’au soir

Sans discontinuer il restait debout derrière son comptoir

 

Le bâtisseur de patrons

Créait de subtils parangons

Assemblait les tissus découpés

Dans un puzzle expérimenté

 

Naissaient comme par enchantement

Toutes sortes de vêtements

Dans des tissus avec soin choisis

Pour des clients sans secret pour lui

 

Avec son mètre à ruban, le créateur jouait

Avec une craie il marquait

Parfois à ma mère, il dictait

Les mesures du quidam à habiller

 

Trois séances pour un habillage

Tout devait être …

.

La suite en suivant le lien suivant :

https://lecriveurjeanlouisriguet.blogspot.fr/

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s