L’étendue tranquille

Copie de 20140924_154524

.

 

L’étendue tranquille

.

.

Le pont surveille l’étendue alanguie

Où les poissons frétillent attendris

Tandis que les oiseaux chahutent sous le gui

.

Dans l’eau frémissante qui dispute le bord silencieux

Les grenouilles et crapauds coassent facétieux

À côté des cygnes et canards majestueux

.

Tranquilles, deux barques endormies

Se balancent et invitent à une paisible vie

Pour une promenade près de la rive verdie

.

Les bourgeons mettent en scène, pervers

Les branches encore nues des arbres verts

Aux couleurs fades de la fin d’hiver

.

Zone sans turbulence

Où le vol d’un héron en transe

Ouvre un pas de danse

Et invite à des séances

Comme une deuxième chance

.

En somme, la nature d’une image paradisiaque

Révélant des instants de bonheur aphrodisiaques

Pour enchanter nos cœurs démoniaques

.

.

© 17 avril 2016 – Jean-Louis Riguet

 

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 17 avril 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.