L’agonie d’amour

Afficher l'image d'origine

blog.interflora.fr

.

L’agonie d’amour

.

.

Tes lèvres me semblent bien gourmandes

Ton parfum m’envoûte en volutes d’amandes

Tu affoles dangereusement mon cœur

Jusqu’à l’inconscience

.

Tes rondeurs avivent ma conscience

À ne plus tenir debout, mes jambes flageolent

Mes ramures sans défense s’affolent

Jusqu’à l’inconséquence

.

Ta nudité suscite ma folle passion

Exalte sans compter mon émotion

Mes digues du désir vont se rompre

Jusqu’à l’immunodéficience

.

Tant de beauté aspire à ma mort

Tant de volupté brûle mon corps

Tant de sens attisés révèlent mon enfer

Tu m’attires sans discontinuer vers l’apogée

.

Mon agonie sera douce, longue et mortelle

Mais je dis oui, continue, achève-moi

.

.

© 11 avril 2016 – Jean-Louis Riguet

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 11 avril 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres et Membre de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

2 réflexions sur “L’agonie d’amour

  1. ninannet dit :

    Jean-Louis est amoureux… Mourir d’amour quelle belle mort ! Bises

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.