André DUSSOLLIER interprète NOVECENTO au CADO

André DUSSOLLIER

interprète

NOVECENTO au CADO

.

Novecento

.

Le CADO Orléans nous offre un spectacle de qualité avec NOVECENTO.

NOVECENTO  d’Alessandro BARICCO

Seul en scène, André DUSSOLLIER

Entouré de musiciens : Elio di Tanna piano, Sylvain Gontard ou Gilles Relisieux trompette, Michel Bocchi batterie et percussions, Olivier Andrès contrebasse.

Création et direction musicale : Christophe Cravero

Scénographie et images : Pierre-François Limbosch

Lumière : Laurent Castaingt

Images : Christophe Grelié

Costumes : Catherine Bouchard

.

André DUSSOLLIER, on ne le présente plus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Dussollier

Description de cette image, également commentée ci-après

.

André DUSSOLLIER interprète avec brio et ses complices musiciens ce monologue théâtral musical.

L’écrivain italien Alessandro BARICCO, auteur en 1994 (publié chez Feltrinellli) de ce livret, a ensuite été publié en 1997 aux éditions Mille & Une Nuits. Françoise BRUN en a assuré la traduction.

Est-ce une pièce de théâtre ? Est-ce un conte lu à haute voix ? Les deux sont au rendez-vous.

L’histoire :

Né en 1900, abandonné sur un piano, dans une salle sur l’un des ponts du paquebot Virginian, cet enfant sera baptisé Danny Boedmann T.D. Lemon Novecento. L’équipage l’adopte et pourvoit à sa survie. Un vieux matelot l’élève d’abord jusqu’à sa mort.

Cet enfant est super doué pour jouer de la musique au piano et devient un véritable virtuose qui participe notamment à un duel musical mémorable qu’il remporte face à un autre pianiste célèbre.

Devenu homme, il restera sur son bateau sans jamais mettre un pied sur la terre ferme par peur de l’immensité de celle-ci. Il préfère rester sur ce paquebot au milieu de l’océan qui lui donne l’inspiration.

Il est né sur ce bateau. Il mourra dessus ! Par une explosion voulue par les hommes à la suite d’une guerre.

C’est un trompettiste, Tim Tooney, qui raconte l’histoire, en sa qualité de membre de l’orchestre flottant pendant plusieurs années. Pour interpréter du ragtime …

André Dussollier interprète tour à tour le trompettiste, le capitaine, le conteur.

.

Novecento 1

.

Un extrait :

« Moi j’y suis né sur ce bateau. Et le monde y passait, mais par deux mille personnes à la fois. Et des désirs, il y en avait aussi, mais pas plus que tu pouvais tenir entre la proue et la poupe. Tu jouais ton bonheur, sur un clavier qui n’était pas infini. La terre, c’est un bateau trop grand pour moi. C’est un trop long voyage. Une femme trop belle. Un parfum trop fort. Une musique que je ne sais pas jouer. »

.

Afficher l'image d'origine

télérama.fr

.

Cette croisière en première classe offre de beaux moments. Le plaisir de conter de Dussollier secrète une merveilleuse extravagance, qui invite le public à la suivre jusqu’à ce spectacle auquel il s’invite lui-même. L’artiste se métamorphose, tout livré à son art qu’il est, voulant conserver sa part d’enfance et de solitude.

Le spectateur est embarqué sur ce paquebot, avec une poésie et une intelligence, qu’il quittera avec regret pour rejoindre la terre ferme.

Un grand moment de théâtre !

.Résultat de recherche d'images pour "andré dussollier novecento"

exitmage.fr

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 17 janvier 2016

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Riguet

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s