La Rue

Une pensée pour les plus démunis !

Pascal Launay

Durée de  lecture : moins de 2 mn 38s

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas marché dans les rues d’Aix.
Une semaine avant Noël, je m’attendais à y voir beaucoup plus de monde. J’imaginais des vagues humaines courant d’un magasin à l’autre, les bras prolongés par des sacs gorgés de papiers cadeaux rehaussés de bolducs. Mais non ! Rares sont les magasins où l’on peut remarquer l’existence d’une queue en caisse.
Je suis immédiatement frappé par le nombre croissant d’hommes assis, ou gisant, à même le sol. Certains font la manche, d’autres ne s’en donne plus la peine.
Toutes les classes d’âge sont représentées, la rue ne fait pas de quartier. On ne choisit plus la rue pour rester en marge de la société. C’est la société qui produit désormais des sans-abris par centaine de milliers.

Un groupe de jeunes, cerné par des chiens, squatte outrageusement le trottoir.
Étendus…

View original post 796 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s