L’horreur à Paris

PARIS ce vendredi 13 novembre 2015

L’horreur frappe la capitale

.

.

La France est en deuil mais la France est vivante et reste combative.

La France sera solidaire devant l’adversité pour combattre.

Comment ne pas être choqué, triste, en colère, devant ces attaques terroristes organisées délibérément ?

Des attaques sournoises et lâches contre des personnes sans défense !

La France est en guerre !

.

.

Comment peut-on n’avoir pour seul but que de tuer des gens paisibles ?

Comment peut-on semer l’horreur et l’abomination pour une mauvaise interprétation des textes ?

Comment comprendre l’incompréhensible ?

Je n’ai pas de mots pour qualifier ces abominations inexcusables.

La France est en guerre. Battez-vous !

.

.

A la suite des attentats de janvier dernier, j’ai écrit un pamphlet intitulé « Lettre aux Attenteurs ». Je n’ai rien à en retirer. Je suis toujours autant indigné contre ces fanatiques sans avenir qui génèrent la terreur.

En voici quelques lignes :

 

Aux attenteurs de tous poils, que vous soyez femme ou homme, je veux vous dire. Après tous ces événements de janvier 2015, je me pose des questions sur votre devenir et votre vie future. Enfin … si vous avez une conscience.

Quand vous redescendrez sur terre – car il est certain que, pour l’instant, vous êtes ailleurs, endoctrinés par on ne sait qui, pour on ne sait quoi ? –, que penserez-vous de ces moments terribles ?

Serez-vous heureux d’avoir vidé, en un rien de temps, vos chargeurs sur de pauvres bougres sans défense ? Ah, certes, ils avaient pour armes des crayons de bois ! Mon Dieu, là je blasphème, ce sont des armes redoutables…

Serez-vous devenus des saints, des martyrs ou des rois d’avoir fait mettre quelques personnes à genoux, l’espace d’un instant ? Ah, certes, ils avaient pour armes des bouts de papiers dessinés ! Mon Dieu, là, je blasphème, ce sont des armes redoutables …

Serez-vous plus riches de vos forfaits car, l’espace de quelques heures, vous vous êtes considérés comme les rois du monde ? Ah, certes, ils avaient pour armes des mots assassins ! Mon Dieu, là je blasphème, ce sont des armes redoutables …

On vous a vus à la télévision. Mais en majorité contre vous ! On vous a entendus à la radio. Mais en majorité contre vous ! On a parlé de vous dans les journaux. Mais en majorité contre vous ! Vous avez occupé les réseaux sociaux. Mais en majorité contre vous ! Votre tribune était grande. Mais en majorité contre vous !

Savez-vous que ces succès sont éphémères ? Qu’une image chasse l’autre ? Que la dernière publiée gomme celle d’avant ? Savez-vous qu’une guerre chasse la précédente ? Savez-vous que, depuis que le monde est monde, des guerres de religion ont eu lieu ? De part et d’autre ? Un coup dans un sens et un coup dans l’autre sens ?

Les derniers événements de janvier 2015 m’ont remémoré …

.

Les droits des auteurs de ce recueil collectif « Les mots ne sont pas des otages !… » sont versés à l’association

REPORTERS SANS FRONTIERES

.

14 novembre 2015

© Jean-Louis Riguet

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s