JL à l’écoute de … Anna Lyra

Des mots pour vous

.

JL à l’écoute de …

Aujourd’hui Anna Lyra

.

Anne LyraAAEAAQAAAAAAAAJrAAAAJGIzZDkwMzhiLWZkOTAtNGY5MS1iNzM3LTExMWMwMDIwNGY0MQ

.

1/ Qui êtes-vous   (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours     ?

Mon nom de plume est Anna Lyra.

 

En fait, j’ai deux vies littéraires parallèles… J’écris depuis bien longtemps, puisque j’ai été publiée pour la première fois à dix-sept ans     ; des nouvelles, des contes, du fantastique, de l’historique, mais aussi des guides touristiques sur commande.

Lorsque j’ai voulu me lancer dans mon domaine de prédilection, la romance historique, j’ai voulu le faire totalement. Donc, sous pseudo, sans en parler à personne et dans l’attente des retours des lecteurs qui, seuls, me guideraient pour la suite.

Dans cette nouvelle vie, je m’épanouis totalement en tant qu’auteur. J’écris ce que j’aime, les histoires qui me trottaient dans la tête depuis un bon bout de temps… Je vis pleinement l’écriture.

 

2/ Que faisiez-vous avant d’écrire ou parallèlement à l’écriture     ?

J’ai poursuivi des études d’Histoire jusqu’à l’obtention d’un Master II en Sciences de l’Antiquité. L’histoire est ma passion, l’écriture également… voilà pourquoi je m’adonne à la romance historique.

 

3/ Qu’aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art     ? La peinture     ? La sculpture     ? Le cinéma     ? La photographie     ? Le théâtre     ? Quelle est votre passion     ?

Je lis, bien sûr, car pour moi l’écriture ne va pas sans la lecture, et je brode.

 

4/ Qu’attendez-vous de vos lecteurs, admirateurs     ? Comment vous faites-vous connaître     ? Comment allez-vous à leur rencontre     ?

Je pense que c’est à moi de répondre convenablement à leurs attentes, dans un premier temps… Mais lorsqu’ils prennent le temps de me contacter, de venir à ma rencontre pour discuter et faire connaissance, je suis vraiment très heureuse     !

J’aime rencontrer mes lecteurs, partager avec eux. Discuter, de tout et de rien. Découvrir leur vision de la lecture, leurs impressions sur mes écrits. A mon sens, la publication en elle-même est un premier pas fait vers des lecteurs hypothétiques. Avoir un retour, un pas fait dans l’autre sens, vers l’auteur, est très agréable et j’apprécie beaucoup.

J’ai un blog, un compte Twitter et un compte Instagram, mais je suis surtout présente sur Facebook     : je donne plutôt rendez-vous à mes lecteurs sur ma page officielle, où je passe tous les jours pour partager un peu de mon quotidien.

 

5/ Faites-vous des rencontres, des lectures ou des conférences sur vos ouvrages     ?

Non… Jamais. Je suis quelqu’un de timide : les réseaux sociaux sont formidables pour moi, car ils me permettent d’aller facilement vers les autres.

 

6/ Depuis quand écrivez-vous ? Qu’avez-vous déjà écrit     ?

J’écris depuis l’enfance. J’ai remporté quelques prix littéraires grâce à mon collège, qui m’a inscrite à des concours. Puis, à dix-sept ans, ma première nouvelle historico-fantastique a été publiée     : j’ai mis le doigt dans l’engrenage, et j’ai publié une dizaine de titres depuis, dans des styles très différents. Nouvelles, contes et légendes traditionnels revisités, etc. Le virus éditorial était pris     !

En 2013, j’ai décidé d’écrire ma première romance historique, comme ça, juste pour le plaisir. Depuis le temps que j’en avais envie sans oser franchir le premier pas… Car se lancer dans un nouveau domaine, seul, sans appui ni certitudes, est très angoissant. C’est une remise en question totale.

J’ai donc écrit «     L’amour pour héritage     »   , mise en ligne en janvier 2014 dans le plus grand anonymat, sans en parler ne serait-ce qu’à ma famille, pour voir si elle trouvait des lecteurs. Si les histoires que j’avais envie d’écrire plaisaient aux gens… Et elle a plu. Tout de suite, à ma grande surprise. Les ventes se sont enchaînées, ont augmenté. Alors, j’ai poursuivi dans cette voie.

J’ai publié «     La Fleur des Highlands     » en juin 2014, qui connaît depuis, et sans fléchir, un beau succès. Elle a été publiée en décembre dernier au format papier, chez un éditeur spécialisé dans l’accès au livre pour tous (La Plume de l’Argilète).

Puis, en décembre également, coup de théâtre     ! Ma troisième romance, «     Pour quelques touches de passion     », a remporté le Prix Harlequin HQN – Librinova 2014 sur le thème «     Le temps d’un été     ». Voici comment j’ai récemment fait mon entrée parmi les auteurs Harlequin HQN     ! Le roman a été publié chez eux en avril 2015, et j’ai désormais plusieurs projets en prévision.

 

7/ Quel est votre dernier livre     ? Pouvez-vous nous en parler     ?

Mon dernier roman, «    Pour quelques touches de passion    », vient de paraître aux éditions Harlequin HQN, donc exclusivement en numérique. Il s’agit de celui qui a remporté le Prix Harlequin HQN – Librinova 2014 «    Le temps d’un été    ».

Il s’agit d’une romance orageuse, pour ne pas dire volcanique, entre un peintre sans le sou installé en Provence et sa propriétaire forcée de vendre… Je l’ai situé à Aubagne, en 1876, c’est-à-dire tout près de chez moi. J’ai beaucoup apprécié ces personnages hauts en couleurs, ce contexte sudiste qui m’a permis de mettre en mots mon attachement à la région marseillaise. Et, il faut le dire, je me suis aussi bien amusée en glissant un peu d’humour… Ce n’est pas parce qu’elle est historique qu’une romance ne peut pas être moderne et amusante    !

 

8/ Où peut-on se procurer vos ouvrages ?

Mes deux premiers romans sont téléchargeables sur Amazon Kindle, le deuxième est également commandable en version papier (normale et spécial dyslexie) sur le site des éditions La Plume de l’Argilète. Le troisième est téléchargeable sur la plupart des plateformes de vente d’ebooks.

 

9/ Quelle est votre position par rapport aux publications à compte d’éditeur, à compte d’auteur ou à compte participatif     ? Aux e-book     ?

Je me suis essayée à presque tous les styles de publication. L’édition à compte d’auteur, pour moi, ce n’est pas de l’édition. Tout simplement. Si on veut publier seul, autant se lancer dans l’autoédition numérique, qui ne demande pas de frais de départ et où on peut tout contrôler. Ça demande beaucoup de travail si on est perfectionniste, si on s’attache à produire un produit de qualité, mais c’est un réel défi qui apporte beaucoup de satisfaction par ailleurs.

En tant que lectrice, je lis autant d’ebooks que de livres traditionnels, et en tant qu’auteur cela ne me dérange pas de publier en numérique. Les livres électroniques sont l’avenir, et ne nuiront absolument pas aux livres papier, à mon sens    : ce sont deux modes de publication différents qui coexistent, donc il faut savoir prendre le bon côté de chacun d’eux. Un ebook est moins cher, ne prend pas de place… Ce sont des avantages.

 

10/ Quel est le conseil le plus important que-vous-ayez reçu ? Pas forcément pour les livres     ?

De ne plus perdre de temps avec des gens négatifs, d’avancer et de vivre ma vie. C’est ce qui m’a poussée à tenter l’aventure de la romance historique via l’autoédition numérique, et inutile de préciser que c’était un excellent conseil    !

 

11/ Que préférez-vous écrire ou lire     : des romans, des poésies, des essais, des nouvelles, des biographies     ?

Pour la lecture, des romans de tous genres avec une nette préférence pour la romance et les livres historiques (biographies, manuels d’histoire).

Pour l’écriture… Romance historique only    !

 

12/ Comment écrivez-vous ?    

Je passe par une période de prise de notes sur des carnets, puis j’écris sur mon ordinateur. Au calme, avec mes notes à portée de main. J’écris d’une traite, tant que j’ai l’esprit bien dans mon histoire, et ensuite seulement je modifie mon texte, je le relis, je le corrige.

 

13/ Où puisez-vous votre inspiration ? Avez-vous eu des commandes d’ouvrages     ?

D’époques ou de lieux que j’aime particulièrement, mais aussi de scènes de la vie moderne qui m’interpellent.

 

14/ Comment construisez-vous vos intrigues, vos personnages ? Vos personnages sont-ils toujours imaginaires ?

Je travaille avec des fiches, pour les personnages, pour l’intrigue, les scènes importantes… Je mets tout cela sur pieds, j’élabore un scénario plus ou moins détaillé. J’ai besoin de ce travail préliminaire de construction, d’ébauche. Lorsque je suis satisfaite de mon intrigue et que je visualise bien mes personnages, alors je me lance dans l’écriture.

 

15/ Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d’écriture ?

Ecrivez, croyez en vous, et surtout amusez-vous    !

Bon, je sais, ça fait trois conseils…

 

16/ Quels sont vos auteurs préférés ?

Il y en a beaucoup, de styles différents car je change de style de lecture au gré de mes envies du moment… De ceux que j’aime lire et relire, il y a Jane Austen, Bernard Werber, Peter May, Diana Gabaldon, Elizabeth Peters, Lindsey Davis.

 

17/ Que lisez-vous en ce moment ?

Je découvre la plume d’Arnould Galopin à travers son roman «    Mémoires d’un cambrioleur retiré des affaires    ». C’est d’ailleurs un ebook, donc ma liseuse ne me quitte pas en ce moment… J’apprécie beaucoup le style de cet auteur, assez moderne et non dénué d’humour. Un auteur français méconnu, à lire.

 

18/ Travaillez-vous sur de nouveaux projets ?

J’ai en ce moment un roman terminé, un autre en passe de l’être… Et deux projets à l’état de notes. J’ai besoin d’avoir sans cesse un nouveau projet, une nouvelle histoire à imaginer avec des personnages différents de ceux que j’ai déjà explorés, des situations inédites…

 

19/ Avez-vous des dates d’événements à venir ?

Pas pour l’instant.

 

20/ Où peut-on suivre vos actualités ? Vos parutions     ?

Sur mon blog (http://annalyra.eklablog.com/) et surtout sur ma page d’auteur Facebook (https://www.facebook.com/Anna.Lyra.romans?ref=hl).

————-

Le  11 juin 2015.

Anna Lyra

.

Vallée du Lot, Périgord

.

Portrait of a young women with crown. Photo in old color image style.

Portrait of a young women with crown. Photo in old color image style.

.

HQN_POURQUELQUESTOUCHES_EBK_1COUV

.

Je remercie sincèrement Anna Lyra d’avoir eu l’amitié de se livrer à ce jeu des questions-réponses.

.

Auteur, si vous aussi, vous êtes intéressé par mon écoute et la publication sur ce blog, merci de vous manifester par e-mail soit directement sur le site soit à l’adresse suivante : jlriguet@gmail.com.

La publication sur le site sera ponctuelle au gré des réceptions des questionnaires.

.

Pour se manifester si vous êtes intéressé par le questionnaire :

.

Tout sur mes livres :

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

.

Jean-Louis RIGUET 16 juin 2015

.

Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, Membre du Bottin International des Professionnels du Livre et de la Maison de l’Ecrivain et de la Littérature

Liens :

https://librebonimenteur.wordpress.com/

https://sites.google.com/site/sitejeanlouisriguetauteur/home

http://jeanlouisriguetecriveur.blogspot.fr/

.

2 réflexions sur “JL à l’écoute de … Anna Lyra

  1. Sevy28 dit :

    Merci pour cette belle interview qui me permet de mieux connaitre Anna Lyra. J’ai lu pour quelques touches de passion http://sevy28.eklablog.com/pour-quelques-touches-de-passion-a117515064 et j’ai beaucoup aimé.

    J'aime

  2. Déjean dit :

    je découvre ce questionnaire, très intéressant, et certainement très utile pour les lecteurs. Ce n’est pas facile pour un auteur de se livrer, et de livrer ses « trucs » d’écriture. Aussi, je remercie Anna-Lyra (dont j’apprécie les écrits depuis le début) et Jean-Mouis Riguet pour ce beau moment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s