Autorité et Autoritarisme

Ne pas glisser vers la dictature !

L’autorité suppose avoir le pouvoir de commander. C’est le droit de prendre des décisions et de se faire obéir.

L’autoritarisme est la manière d’agir autoritaire, c’est-à-dire imposer, faire sentir son autorité de façon absolue, sans accepter la contradiction.

L’autorité, c’est le commandement, la domination, la puissance, la souveraineté, la tutelle.

L’autoritarisme, c’est de l’imposer sans discussion, au besoin par la force.

L’autorité, c’est l’empire, l’emprise, l’influence, le poids, le pouvoir, la réputation.

L’autoritarisme, c’est l’aplomb, l’ascendant, l’assurance, la détermination, la fermeté, la poigne.

L’autorité, c’est l’influence dont jouit quelqu’un par sa propre culture, ses propres qualités, ses propres agissements.

L’autoritarisme, c’est l’exercice sans partage de se faire obéir.

L’autorité devrait être le pouvoir maîtrisé, la démocratie bien appliquée, sans la faiblesse.

L’autoritarisme peut conduire à la dictature, à l’absolutisme, à l’autocratie, au caporalisme, au despotisme, au totalitarisme, à la tyrannie. C’est le pouvoir absolu.

Il ne faut pas que cela soit la chienlit.

La différence est grande entre les deux.

Pour moi, l’autorité est une qualité, l’autoritarisme un défaut.

Certes, la frontière est tenue.

Mais il faut faire attention à ne pas glisser …

L’autorité du grand homme et l’autoritarisme du petit chef : ne pas confondre !

Jean-Louis Riguet

.

.

Merci aux Larousses 2010.

3 réflexions sur “Autorité et Autoritarisme

  1. Gilles VETAUX dit :

    Bien vu ! et tellement vrai dans notre quotidien parfois… Gilles

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.